Insectes : une alternative healthy dans l'assiette ?

Insectes : une alternative healthy dans l'assiette ?

publié le 23 janvier

Demain, tous entomophages ? Ce terme désigne les mangeurs d'insectes, qui deviennent chaque jour plus nombreux à travers le globe, surtout en Asie, un peu moins en Europe. Espèces, pouvoir nutritif et réglementation : vous allez tout savoir sur ces petites bêtes comestibles !

Quels insectes ?

Sachez-le, plus de 1 900 espèces d'insectes sont consommées dans le monde, incluant les coléoptères, chenilles, sauterelles et autres criquets. Plus qu'une denrée alimentaire d'urgence, ces petites bestioles goûtues pourraient être dans le futur une alternative à la pêche intensive et aux effets de l'urbanisation grandissante, afin de nourrir une planète qui enregistre toujours plus d'habitants. En plus, elles ont un faible impact environnemental en termes de production et de déchets. Tout bénéf' !

Des règles à définir

En matière d'hygiène et de traçabilité, les insectes sont soumis aux mêmes règles que la viande animale. Sauf qu'on ne peut pas encore en produire sur le sol européen, mis à part en Belgique. En décembre dernier, Bruxelles a en effet accepté la mise sur le marché d'une liste de dix insectes. En France, ce sont des lots importés que nous pouvons consommer, et qui se retrouvent parfois dans les assiettes de restaurants en vogue !

D'ici deux ans, l'Union européenne devrait définitivement adopter un texte encadrant le commerce et la consommation de nouvelles denrées, incluant ces petites bêtes.

Pouvoir nutritif des insectes

Loin d'être de simples apéritifs, les insectes réunissent une myriade de bienfaits pour la santé, incluant protéines, matières grasses et micronutriments. Ainsi, les protéines animales y sont beaucoup plus concentrées que dans la viande de boeuf par exemple. On mange moins, avec plus d'apport nutritionnel !

Les insectes sont aussi riches en acides gras (taux comparables au poisson), en fibres et en oligo-éléments tels que le cuivre, le fer, le magnésium, le manganèse, le phosphore, le sélénium et le zinc. On succombe !

Comment les consommer ?

Cuisinés entiers et frits, ou sous forme de pâte ou de farine, ces bestioles (peu) appétissantes ont pourtant une saveur délicieuse, selon leurs aficionados. On rapporte par exemple que leur goût est très variable, ressemblant parfois à la noix, au gorgonzola ou au bacon !

"Certaines espèces d'insectes, telles que les chenilles mopanes en Afrique australe et les oeufs d'une variété d'oecophylla smaragdina en Asie du Sud-Est, peuvent atteindre des prix élevés et sont considérées comme de véritables mets de luxe", précise de son côté l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Le dégoût à l'idée d'en avaler est le principal obstacle de leur arrivée massive en Occident. Mais les habitudes alimentaires peuvent changer rapidement : on l'a vu en une vingtaine d'années avec l'acceptation rapide du poisson cru, sous forme de sushi ! Vous prendrez bien un petit grillon farci ?

Purepeople - Copyright : Fotolia, Fotolia

sur le même thème

Recette de St-Jacques pochées - 750 Grammes
vidéos

Recette de St-Jacques pochées - 750 Grammes

Une rencontre terre et mer haute en saveur, ou le cèpe sec permet d’avoir à la fois la couleur et...
10 acteurs sexy qui ont fait 2014
cinéma

10 acteurs sexy qui ont fait 2014

Tout simplement incontournables ! Vous les avez vus dans de nombreux films à gros ou petit...
Javier Bardem rejoint l'adaptation de L'Alchimiste
cinéma

Javier Bardem rejoint l'adaptation de L'Alchimiste

Alors qu'il prêtera prochainement ses traits au mystérieux méchant de Pirates des Caraïbes 5,...