Intoxication alimentaire : les bonnes pratiques pour l'éviter

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

On la redoute tous, la fameuse intoxication alimentaire qui peut nous abattre pendant quelques jours. Elle survient lorsque la nourriture que nous consommons est contaminée par un agent pathogène (bactérie, virus ou parasite), et provoque selon les cas vomissements, maux de tête, diarrhées et même graves maladies. Pour l'éviter, voici les bons principes de préparation et de conservation des aliments !

Les courses : une routine minutée

Pour ne pas rompre la chaîne du froid, soyez méthodique au supermarché en commençant par remplir votre charriot de produits qui se conservent longtemps (farine, pâtes, sauces...), suivis des produits frais (yaourts, steak, fromage...) et enfin des surgelés.

Dans le réfrigérateur, ne surchargez pas les étagères pour que l'air circule, et n'oubliez pas de programmer une température inférieure à 4 degrés.

Enfin, respectez la date limite de consommation des aliments et notamment le temps de conservation d'un produit après ouverture. Du bon sens !

Place nette dans la cuisine

Une cuisine un peu négligée, c'est un nid tout confort pour les bactéries ! Pas de secret, il convient de laver très régulièrement le réfrigérateur et le lave-vaisselle, et de ne pas laisser les assiettes sales s'accumuler dans l'évier.

Changez souvent de torchons et serviettes, lavez à l'eau claire les fruits et légumes pour les débarrasser d'impuretés et d'éventuels pesticides, et nettoyez-vous les mains avant de cuisiner et de vous mettre à table (au moins 20 secondes pour un lavage correct !).

Après le repas : gare aux restes

Après manger, on peut laisser refroidir un plat à température ambiante pendant deux heures au maximum. Cru comme cuit, un aliment doit être conservé dans une boîte ou dans un sachet hermétique au réfrigérateur. Les restes sont à terminer dans les trois jours !

Lorsque vous réchauffez un plat, portez les sauces, les soupes et les jus à complète ébullition, et servez toujours bien chaud. Autre règle : ne réchauffez pas une recette plus d'une fois !

Si vous n'êtes pas sûr d'aliments gardés un certain temps au frais, l'odorat ou la vue ne vous aideront pas si contamination il y a : dans le doute, abstenez-vous ! Enfin, sachez que les petits plats non terminés par bébé doivent toujours être jetés à la fin du repas.

Au restaurant

Au restaurant, les moins de 15 ans et les femmes enceintes doivent commander une viande cuite à point, et non trop saignante (encore moins crue !), n'en déplaise aux amateurs de tartares.

Gare aux buffets ! La nourriture à l'air libre (notamment la mayonnaise, les fruits de mer ou la volaille), si elle n'est pas maintenue fraîche par de la glace, est à bannir si vous ne savez pas depuis combien de temps elle est exposée !

Par précaution, il vaut mieux boire de l'eau en bouteille, surtout en voyage. Les glaçons des bars, véritables puits à microbes, sont également vos pires ennemis.

Enfin, méfiez-vous de n'importe quel établissement, même des plus réputés ! L'an dernier, une série d'intoxications a secoué l'un des meilleurs établissements du monde au Danemark...

 
0 commentaire - Intoxication alimentaire : les bonnes pratiques pour l'éviter
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]