L'oignon, un produit savoureux

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

A la fois légume et condiment, l'oignon s'avère cultivé depuis la nuit des temps et se déguste dans toutes les régions tempérées, voir désertiques grâce à des essais d'implantation. Depuis l'oignon blanc de Paris jusque l'oignon rouge en passant par l'oignon cébette, tour d'horizon d'une plante herbacée bisannuelle.

Une histoire ancienne

Historiquement, les textes d'Egypte Antique, datant de 4000 ans, et de la Bible, plus particulièrement l'Exode, mentionnaient déjà l'oignon. Pourtant, il faut attendre le Moyen-âge pour qu'il se popularise en Europe. Par la suite, les colons l'emportent en Amérique au 15e siècle et le commerce maritime le conduit en Asie au 19e.

Un bienfait pour la santé

Aujourd'hui, des études scientifiques montrent qu'une grande consommation d'oignon diminue le risque de maladies cardiovasculaires et de cancers. En Italie et en Suisse, des chercheurs ont prouvé que la consommation d'une à sept portions d'oignon par semaine diminue le risque de cancer du côlon, du larynx et des ovaires. De même pour l'oesophage, la cavité orale et le pharynx avec plus de sept portions par semaine. Néanmoins, bien que multiples et internationales (Pays-Bas, Espagne, Chine...), toutes ces études doivent être prises avec délicatesse.

En parallèle, ce bulbe familier de nos cuisines s'impose comme un puissant antioxydant, une source de phosphore et de silice, facilitant respectivement le travail cérébral et la fixation du calcium dans les os. Pour finir, l'oignon apparaît également comme apport non négligeable de vitamines A, B et C, de soufre, de fer, d'iode, de potassium, de sodium... En bref, il possède des richesses infinies.

Une multitude de possibilités culinaires

En Inde, les oignons jaunes sont hachés et servis crus. Mais en Europe ce régime concerne d'avantage les oignons d'Espagne ou des Bermudes, plus doux. En effet, l'oignon émincé est trempé dans de l'eau glacée durant une quinzaine de minutes, égoutté puis accompagné de persil, de tomates et de feta ou de tranches d'orange et d'endives.

Concernant les oignons cuits, certains les font confire à la poêle en les éminçant puis en ajoutant du sucre, du vin rouge, du sel et du poivre avant de les laisser mijoter. D'autres les farcissent : il faut les couper aux trois-quarts de la hauteur, les blanchir, les vider et hacher la partie ôtée avant de la faire cuire et de la mélanger à d'autres ingrédients. Enfin, les derniers les préfèrent en soupe, confis puis mélangés à un bouillon et cuits au four. Finalement, ils ajoutent des morceaux de pain et de fromage, repassent le tout au four quelques instants et les dégustent avec une lichette de sherry.

Quoi qu'il en soit, l'oignon jaune, plus piquant, convient aux cuissons longues et aux bouillons, tandis que l'oignon perlé, plus doux, peut-être simplement cuit au beurre.

L'origine des expressions

L'oignon donne naissance à certaines expressions de langage ! La première, "se mettre en rang d'oignons", vient du Baron d'Oignon qui au cours des cérémonies à la cour des Valois criait à ses seigneurs : "Messieurs, serrez vos rangs". Et la seconde, "se mêler de ses oignons", vient de "know your onions", une expression américaine prenant naissance dans le grand nombre de variétés d'oignons présentes aux Etats-Unis. Ainsi, connaitre ses oignons signifiait bien connaitre le type d'oignon cultivé chez soi...

 
0 commentaire - L'oignon, un produit savoureux
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]