La cerise, la perle rouge qu'on adore !

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Si petit on aimait accrocher des cerises à nos oreilles comme des boucles d'oreilles, désormais on aime surtout les déguster ! Crues ou cuites, les cerises restent l'un des fruits rouge favoris des Français !

La cerise, un fruit rouge au succès triomphant !

Originaire d'Asie Mineure, la cerise est un fruit qui pousse sur deux arbres : le merisier (cerisier doux) dont résultent la cerise bigarreau et la guigne, et le griottier (cerisier acide) qui donne l'amarelle et la griotte notamment.

Fruit d'un joli rouge et à la chair sucrée et juteuse, la cerise sauvage était appréciée des Romains et notamment du général romain Licinius Lucullus. C'est d'ailleurs à ce gourmand général que l'on attribut l'importation à Rome vers 73 av J. C de la cerise, qu'il nommait "la perle rouge".

En France, c'est au Moyen-âge que débute la culture de la cerise. De la mi-mai à la mi-juillet, les étals français sont envahis de cerises qui connaissent un succès triomphant ! Au XVIIIe siècle, Louis XV ne cache pas son péché mignon pour les cerises, à tel point qu'il en encourage la culture et le développement des variétés. Au XIXe siècle, la forêt et les vergers de Montmorency deviennent le terrain de culture des cerises. Les Parisiens y viennent en masse pour se rassasier de ce fruit exquis.

Aujourd'hui, malgré les 200 variétés de cerises existantes, seule une douzaine est cultivée en France. Parmi elles, la Burlat qui représente la majorité de la production française, mais aussi la Stark et Van, la Reverchon, la Griotte, la Sweet Early, la Bing, la Arcina Fercer ou encore la Primulat.

Les bienfaits de la cerise

"Si on avait toujours des cerises et des raisins, on se passerait de médecin", dit le proverbe savoyard. Un proverbe qui en dit long sur la bonne réputation dont jouit ce fruit rouge. Une réputation qu'elle doit à son excellent apport nutritionnel puisque la cerise s'avère un fruit riche en provitamine A ou carotènes mais aussi en vitamine C, un excellent antioxydant capable de faire barrière aux radicaux libres. Autre bon point : la forte teneur en fibres alimentaires de la cerise en fait un fruit parfait pour stimuler un transit intestinal paresseux tandis que sa richesse en eau et en potassium le rende diurétique.

En revanche, à cause de sa chair sucrée, la cerise compte parmi les fruits rouges les plus caloriques, soit entre 70 et 80 calories environ pour 100 grammes de cerises. Sachez cependant que les cerises des variétés acides sont moins caloriques que celles des variétés douces puisque moins sucrées.

Choisir et conserver ses cerises

Première recommandation : achetez vos cerises de saison, soit entre mai et juillet. Elles n'en seront que meilleures et bon marché. Le reste de l'année, consommez des cerises en bocaux ou surgelées. Les cerises les plus savoureuses ? Celles dotées d'une chair ferme et d'une peau rouge, bien brillante et sans imperfection. Une peau abimée ou trouée peut être le signe que vos cerises ont été attaquées par des vers ou, du moins, qu'elles ne se garderont pas longtemps. De belles cerises doivent également avoir la queue bien verte et bien accrochée.

Une fois cueillies, sachez que les cerises ne se conservent pas longtemps. L'idéal est donc de les consommer le jour même de l'achat mais vous pouvez les conserver un peu plus longtemps dans le bac à légumes du réfrigérateur (jusqu'à trois à quatre jours). Autre façon de les conserver : les laver, les équeuter et les congeler.

Comment cuisiner des cerises

Les cerises s'avèrent délicieuses dans de nombreux desserts. Comme le dit l'expression : "c'est la cerise sur le gâteau !" D'ailleurs, plusieurs recettes originales de desserts intègrent les cerises dans leur composition. C'est le cas du clafoutis à la cerise, une sorte de flan aux cerises, mais aussi de la Forêt Noire, un gâteau crémeux au chocolat et aux cerises. Si vous aimez le mélange cerises et chocolat, lancez-vous dans la réalisation de tartelettes au chocolat noir-cerises ou d'un tiramisu chocolat blanc-cerises.

Réduites en coulis, les cerises parfument à merveille une glace au yaourt ou une panna cotta. Confites, les cerises s'intègrent dans la recette d'un cake aux fruits tandis qu'après avoir macéré dans de l'eau-de-vie, ces cerises alcoolisées se dégustent en digestif ou viennent s'enrober de chocolat comme des Mon Cheri® faits-maison.

 
0 commentaire - La cerise, la perle rouge qu'on adore !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]