La chrononutrition : vraiment efficace ?

La chrononutrition : vraiment efficace ?©Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Dans le vaste océan des régimes d'aujourd'hui, il y en a un qui se vante de ne pas être un programme minceur mais un mode d'alimentation qui vise une rééducation alimentaire à différents moments de la journée. Il s'agit de la chrononutrition. Son crédo : manger certains aliments à certaines heures afin de mincir plus facilement. Mais cette méthode est-elle vraiment efficace ? On fait le point.

Les principes de la chrononutrition

La chrononutrition a été créée par le Dr Delabos en 1986, suite à ses échecs avec les régimes traditionnels afin de perdre ses kilos accumulés après son arrêt de la cigarette. Selon lui, la chrononutrition consiste à "manger de tous les aliments mais aux moments de la journée où ils sont le plus utiles, afin de satisfaire chaque jour les besoins en énergie de l'organisme, sans que les aliments et les graisses ne soient pour autant stockés dans certaines parties du corps, créant ainsi des rondeurs malvenues".

En effet, ce programme se base sur la chronobiologie. Toujours d'après le Dr Delabos, nos besoins nutritionels ancestraux sont gravés dans notre organisme, qui sécrète donc certaines substances (enzymes et hormones) qui doivent être assimilées par certains aliments particuliers. Ainsi, il serait recommandé de manger gras le matin, dense le midi, sucré l'après-midi et léger le soir.

Une journée type

La chrononutrition est une diète très encadrée, dont il faut respecter le menu à la lettre. Cette méthode met l'accent sur deux repas oubliés de nos jours : le petit-déjeuner et le goûter. Et contrairement à ce que conseillent aujourd'hui de nombreux régimes, le premier repas version chrononutrition doit être gras et copieux, tandis que la collation de la journée doit apporter des sucres et du gras végétal.

Voici le menu stricte de la chrononutrition à suivre :

Le petit-déjeuner :

Le matin, il est recommandé de ne pas prendre de fruits et de jus concentrés, à l'instar du jus d'orange. Au lieu de cela, les matières grasses sont conseillées : fromage, charcuterie, beurre, pain. Le tout accompagné d'une boisson (thé ou café), sans sucres.

Le déjeuner :

Le midi, il convient de prendre un repas dense afin de stocker le réserves de protéines. Au menu : œufs, viande ou poisson, avec sauce ou non, puis un bol de féculents (pâtes, riz, frites, etc.), même avec du beurre et du pain. À noter que le déjeuner ne se compose que d'un plat unique, sans entrée, dessert, fromage, ni vin.

Le goûter :

Alors qu'on aurait tendance à réfréner notre fringale, la chrononutrion conseille de toujours prendre un goûter, sucré qui plus est ! Ainsi, le chocolat noir, les pistaches, les olives, les fruits secs ou encore la confiture sont autorisés.

Le dîner :

Tout comme le déjeuner, le dernier repas se compose d'un plat unique. Celui-ci doit être léger, avec un poisson maigre ou des fruits de mer, accompagnés de légumes.

En règle générale, les viennoiseries et autres desserts sucrés sont interdits, cependant, deux gros écarts par semaine sont autorisés.

Les avantages et les inconvénients

L'un des avantages de la chrononutrition est qu'elle procure une sensation de satiété qui aide à manger moins. De plus, par sa forte teneur en protéines, elle favorise une perte de poids rapide. Mais face à ces points positifs, il existe de nombreux inconvénients à prendre en compte.

Premièrement, étant monotone et peu varié, le régime est difficile à suivre au long terme et l'abandon est presque inévitable. Ensuite, il peut causer plusieurs problèmes de santé, comme des maladies cardio-vasculaires dues à ses grandes teneurs en matières grasses, cholestérol et sodium.

Des carences en vitamine D risquent aussi de se faire sentir car, mis à part le fromage, les produits laitiers sont interdits. Enfin, la consommation en fibres est très faible puisque seulement deux portions de fruits et légumes par jour sont conseillées.

Vous l'aurez compris, la chrononutrition promet une alimentation adaptée à votre organisme, pourtant cette diète présente de multiples inconvénients, sur la santé notamment, qui n'en font pas un bon régime.

 
1 commentaire - La chrononutrition : vraiment efficace ?
  • avatar
    hestia -

    Pour avoir accompagné une "cliente bien en chair" , je peux vous assurer qu'avec la chrononutrition, des massages et du sport, elle a perdu 8 kg au cure de sa cure thermale de 3 semaines, changé complètement de morphologie et rajeuni de 10 ans. J'ai été bleuffée. Elle a mis toutes les chances de son côté pendant cette période mais quand on a un mari et des enfants à nourrir, ce n'est plus aussi facile je le conçois. Je l'ai essayé moi-même et je trouve ce mode d'alimentation assez sympa et efficace.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]