La coriandre : l'aromate exotique par excellence

Chargement en cours
 Les feuilles de la coriandre donnent une herbe aromatique tandis que ses fruits séchés fournissent une épice.

Les feuilles de la coriandre donnent une herbe aromatique tandis que ses fruits séchés fournissent une épice.

1/2
© Adobe Stock, la_vanda
A lire aussi

Marine de Guilhermier

Si elle n'est pas au goût de tout le monde, la coriandre reste une plante incontournable de certaines cuisines, notamment asiatique, méditerranéenne ou d'Amérique latine. Zoom sur cette plante aromatique aux usages insoupçonnés, que vous souhaitiez savoir comment l'ajouter à vos petits plats... ou pourquoi diable vous ne la supportez pas !

Une plante, plusieurs utilisations

Sachez tout d'abord que cette plante herbacée de la famille des Apiacées, riche en vitamine K et possédant des substances antioxydantes, s'utilise de deux façons différentes en cuisine. Ses feuilles, bien évidemment, constituent une herbe aromatique. Mais saviez-vous que ses fruits (souvent appelés graines) se transforment en épice ? Pendant longtemps, seuls ces derniers étaient d'ailleurs consommés en Europe, avant que la démocratisation des restaurants thaï ces vingt dernières années ait donné plus d'exposition à la coriandre fraîche. Ses fruits sont donc généralement utilisés séchés, soit entiers (notamment pour parfumer les bocaux de cornichons) soit moulus (notamment dans la préparation des currys). Quant aux feuilles, elles sont utilisées entières ou ciselées et possèdent une saveur à la fois citronnée et anisée.

La coriandre autour du monde

La coriandre est avant tout le symbole de la cuisine asiatique, où elle est utilisée différemment selon les pays. En Inde, par exemple, elle est souvent écrasée et mélangée avec d'autres épices. En Thaïlande, elle est régulièrement mariée à l'ail, alors qu'au Vietnam on l'associe plus souvent au gingembre. Mais l'herbe est aussi appréciée dans le sud de l'Europe, notamment dans les plats à base de poisson en Espagne et au Portugal. En Amérique latine, elle donne par ailleurs une note de fraîcheur aux plats épicés.

La coriandre dans votre cuisine

Si, vous aussi, vous souhaitez agrémenter vos plats de coriandre, rappelez-vous de choisir la plante la plus verte possible, sans jaunissement. Pour la conserver, mettez-là au réfrigérateur dans un verre d'eau et recouvrez ce dernier d'un sac plastique. Vous pouvez également opter pour le congélateur. Dans ce cas, hachez les feuilles et laissez-les dans un peu d'eau dans le bac à glaçons. Si vous êtes débutante dans l'utilisation de la coriandre, vous ne pouvez pas vous tromper en ajoutant quelques feuilles dans une soupe, notamment de carottes, de même que dans une salade, un taboulé, ou encore un couscous.

Un arôme qui ne fait pas l'unanimité

Si la coriandre permet donc d'aromatiser de nombreux plats, pour le plus grand plaisir des papilles de beaucoup, certaines personnes restent insensibles à ses charmes, voire la détestent. Il y a même une raison scientifique à cela. En effet, la chaîne YouTube SciShow révèle dans une vidéo intitulée "Why Does Cilantro Taste Like Soap ?" ("Pourquoi est-ce que la coriandre a un goût de savon ?") que ne pas aimer cette herbe aromatique serait génétique. Certaines personnes partageraient, entre autres, le gène OR6A2, très sensible aux aldéhydes, un composant que l'on retrouve à la fois dans la coriandre et... le savon ! D'où ce goût qu'elles ne supportent donc pas.

 
0 commentaire - La coriandre : l'aromate exotique par excellence
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]