La prune : le goût acidulé de la rentrée !

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Si rentrée rime avec fin des vacances et des journées ensoleillées, elle annonce aussi la saison d'un délicieux fruit acidulé : la prune. Mais il faut faire vite pour en déguster, puisque sa saison dure seulement six semaines, jusqu'à mi-septembre !

D'où vient la prune ?

La prune est un fruit millénaire qui trouve son origine en Asie. Le prunier a ensuite été cultivé par les Romains et les Égyptiens, qui ont rapidement découvert qu'on pouvait consommer ses fruits toute l'année en les séchant ; ainsi est né le pruneau !

La prune a longtemps été appréciée en Syrie, notamment à Damas, où les Croisés l'ont découverte puis importée en Europe. À leurs yeux, la prune était un fruit exotique et précieux. La légende raconte que plusieurs d'entre eux, après l'échec de la seconde croisade vers 1150, auraient ramené au roi un pied de prunier de Damas, où ils avaient apprécié ce fruit. En colère, le roi aurait alors crié : "Ne me dites pas que vous êtes allés là-bas uniquement pour des prunes !" Ainsi serait née l'expression "pour des prunes", qui signifie "pour rien".

Il faudra attendre la Renaissance pour voir la prune totalement domestiquée en France. C'est d'ailleurs en hommage à la femme de François Ier, Claude de France, qui adorait ce fruit, qu'on aurait donné pour nom à une variété la "reine-claude".

Les différentes variétés de prunes

Il existe trois variétés principales cultivées et consommées en France, parmi les 400 qui existent en totalité : les reines-claudes, plutôt charnues, les mirabelles, toutes petites, et les quetsches, de forme ovale.

Comment choisir et cuisiner les prunes ?

Une prune mûre doit être souple au toucher, mais surtout pas molle. Le fuit doit posséder une peau bien lisse, sans tâche, ni pli. S'il est recouvert d'un voile blanc, pas d'inquiétude : il s'agit de la pruine, sorte de cire naturelle qui protège le fruit du soleil. Pour conserver les prunes, on peut les placer dans le bac à légumes du réfrigérateur. Elle peut même être congelée sans problème une fois dénoyautée.

En cuisine, la prune se déguste aussi bien crue que cuite. Elle peut servir de base à une marmelade ou une confiture, et s'avère excellente sur une tarte. On peut aussi l'incorporer à des recettes de desserts comme le far ou le crumble : elle apporte une touche d'acidité bienvenue qui casse la saveur parfois trop douce du sucré. En Anjou, on cuisine la prune selon une recette typique : le pâté aux prunes. Cette spécialité pâtissière s'apparente à une tourte fourrée aux prunes (des reines-claudes), au milieu de laquelle on aurait creusé un puits. Cette ouverture, appelée une "cheminée", permet en réalité de conserver l'humidité du fruit pendant la cuisson, et ainsi d'éviter qu'il se dessèche.

 
0 commentaire - La prune : le goût acidulé de la rentrée !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]