Le melon : il a tout bon !

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Originaire d'Afrique, le melon est devenu l'emblème des Charentes. Sa chair orangée et sucrée ravive nos assiettes à l'arrivée de l'été, en entrée comme en dessert. Ce fruit délicieux est non seulement rafraîchissant et savoureux, mais il est aussi gorgé de bienfaits pour l'organisme. On fait le point sur le melon, à consommer sans modération !

Les origines du melon

La culture du melon remonte à 2 500 avant J.-C., principalement en Asie et autour de la Méditerranée. Comme beaucoup d'aliments que l'on consomme aujourd'hui, ce sont les Romains qui ont fait entrer ce fruit dans la cuisine de tous les jours. Ils le dégustaient en salade, en tant que légume, le plus souvent relevé à souhait avec du poivre et du vinaigre. Au fil des ans, la culture du melon s'est développée en France, plus particulièrement en Anjou et en Touraine, pour fournir à la cour du roi. Ce n'est plus tard qu'il arrivera en Charentes, où il occupe aujourd'hui encore une place prépondérante dans l'agriculture de la région.

Quelques variétés de melon

Le Cantaloup, à la chair orangée très parfumée et sucrée, est le plus consommé en France. Il est cultivé dans les Charentes, le Lot-et-Garonne, le Gers, le Tarn-et-Garonne et les Bouches-du-Rhône. On connaît aussi le melon Gallia, à la peau plus foncée et dont la chair est d'un vert très clair. Cette variété est plus aqueuse et possède une saveur moins prononcée que sa cousine orange.

De nombreuses autres variétés de melon existent, dont la plupart présentent plus de similitudes avec les cucurbitacées - famille initiale de ce fruit. Ainsi, l'Emerald Gem, variété ancienne, ressemble beaucoup aux courgettes rondes, tandis que le melon de Montréal se rapproche, par la forme et la couleur, de la courge.

Comment choisir et cuisiner le melon ?

Un bon melon doit être lourd et dégager une odeur légère, similaire à celle de la chair, au niveau de l'auréole lorsqu'il est mûr. Si son parfum est trop prononcé, c'est que le fruit a dépassé le stade de maturation. Il faut s'assurer que la peau ne soit pas abîmée ou tâchée de noir, signes d'un melon altéré.

Le melon se prépare très facilement. Il suffit de le couper et de retirer les graines situées au coeur du fruit. On peut ensuite le couper en tranches, en dés, ou en prélever des billes grâce à une cuillère parisienne. Si on peut le déguster seul, le melon se marie à merveille avec le jambon cru, le magret de canard ou le chèvre. Il peut se consommer cuit, de préférence en papillotes ou rapidement poêlé. On peut aussi en faire de délicieuses confitures ! Le melon Cantaloup peut être associé à d'autres variétés pour un résultat haut en couleur. Une salade de billes de melon orange et vert (Gallia) égayera une table pour le dessert !

Le melon, un allié santé

Non seulement le melon est gorgé d'eau (à 90%) donc désaltérant, mais il est aussi bourré de vitamines. Ce fruit contient une grande quantité de provitamine A (bêta-carotène), aux vertus antioxydantes essentielles à la croissance et au développement des cellules, à la vision et au système immunitaire. Le melon est aussi source de vitamines C et B, et d'oligo-éléments : potassium, magnésium, calcium, fer, zinc, cuivre...

 
0 commentaire - Le melon : il a tout bon !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]