Le pain d'épices, un régal hivernal !

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Délicieux gâteau traditionnellement associé aux fêtes de fin d'année, le pain d'épices est un produit ancien qui a su perdurer au fil des siècles et est aujourd'hui inscrit au patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO. Mais d'où vient ce dessert si spécial ?

Les origines du pain d'épices

Le pain d'épices trouve son origine dans l'Antiquité : les Grecs consommaient du "melitounta", fait de farine de sésame et de miel. Pline rapporte, lui, que les Romains raffolaient du "panis mellitus", un pain frit arrosé de miel. La forme finale du pain d'épices, qu'on déguste encore aujourd'hui, a pour ancêtre le "mi-kong" ("pain de miel" en chinois), déjà consommé au Xème siècle et fait à partir de farine de froment, de miel et quelquefois relevé de plantes aromatiques. 

C'est grâce aux Croisés, que le pain d'épices a ensuite fait son apparition en Europe. Les pays germaniques l'ont rapidement adopté, en en faisant un dessert de fête. En France, il est arrivé par l'Alsace, où il occupe encore une place prépondérante à la table des desserts. Il existe d'ailleurs un musée du pain d'épices dans cette région, à Gertwiller.

Comment fait-on le pain d'épices ?

À l'origine, il était cuit dans des moules de bois sur lesquels on gravait de magnifiques scènes. Quant à sa recette, elle est quasiment inchangée depuis plusieurs siècles. Le vrai pain d'épices alsacien est préparé avec 500g de farine, 350g de miel, 150g de sucre, 10 à 15g d'épices pour pain d'épices, 170g d'amandes hachées, 50g de citron confit, 50g d'orange confite, le jus d'un ou deux citrons, 10g de bicarbonate d'ammoniaque et un verre d'eau.

Dans un premier temps, on fait chauffer le miel à petit feu, avant d'ajouter l'eau, le sucre puis le jus de citron, et enfin tous les ingrédients, en prenant soin d'incorporer le bicarbonate en dernier. On travaille ce mélange, puis on le laisse reposer 48h dans un endroit frais - mais surtout pas au réfrigérateur ! Plus tard, on étale la pâte selon l'épaisseur souhaitée sur une plaque, qu'on enfourne dans un four préchauffé à 200°C. On peut aussi découper des formes avec un emporte-pièce, qui réjouiront les enfants à Noël !

Comment déguster le pain d'épices ?

Il n'y pas de règles. On peut le consommer en dessert, au goûter, au petit-déjeuner... sans en abuser pour autant. Il se marie très bien avec des saveurs salées, comme le foie gras ou les fromages forts (bleu, Epoisses, roquefort...). Il fera des merveilles, servi en apéritif, en tartine avec du roquefort et une tranche de poire.

 
0 commentaire - Le pain d'épices, un régal hivernal !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]