Le panais : les mystères d'un légume ancien

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Le panais, un légume ancien cousin de la carotte que l'on a eu tort d'oublier. Pour y remédier, redécouvrez les bienfaits et la saveur délicieusement sucrée du panais.

Il était une fois le panais...

Il ressemble à une carotte qui aurait perdu sa jolie couleur orange... Tout comme sa cousine, le panais de couleur ivoire est de la famille des légumes racines. C'est d'ailleurs pour cela que la ressemblance entre les deux légumes est si frappante. Très cultivé dans les monastères au Moyen-Âge en tant que légume mais aussi en tant que plante fourragère aux propriétés médicinales, le panais a jusqu'à la Renaissance souvent été confondu avec la carotte. Puis, il s'est fait volé la vedette par les pommes de terre avant de tomber complètement dans l'anonymat. Aujourd'hui, si le panais demeure surtout apprécié par les amateurs de légumes anciens, sa saveur légèrement sucrée (comme la patate douce) et ses vertus pour la santé tendent à lui rendre sa notoriété.

Les bienfaits du panais

Si le panais n'a pas la réputation de donner à vos fesses une couleur rosée ni de rendre aimable, il a toutefois quelques atouts indéniables. Le premier ? Il est peu calorique (comptez à peine 55 calories pour 100 grammes de panais) donc bon pour la ligne. Le deuxième ? Il s'avère également l'allié de votre santé. En effet, le panais contient un antioxydant nommé apigénine, qui réduirait l'activité d'une enzyme jouant un rôle dans le développement du cancer ainsi que dans d'autres maladies chroniques. Mais ce n'est pas tout... Le panais est un légume qui s'avère riche en fibres, idéal contre les problèmes de constipation. Il est également riche en vitamines (B1, B6, B9 et C) et en minéraux (potassium, zinc, magnésium, fer, phosphore et cuivre). Vous auriez donc tort de vous en priver !

Comment choisir et conserver le panais ?

Un bon panais est un petit panais bien ferme, d'un joli blanc crème. Votre panais est encore doté de quelques fanes ? Tant mieux ! C'est qu'il est encore très frais. En revanche, si vous avez prévu de ne pas cuisiner votre panais immédiatement, privilégiez ceux de taille moyenne qui se dessèchent moins vite. Et ainsi profiter au maximum de son goût. Toutefois, sachez que le panais est un dur à cuire puisqu'il peut se conserver presque un mois dans le bac à légumes de votre réfrigérateur. Mais vous pouvez aussi le congeler dès lors qu'il a été blanchi cinq minutes à l'eau bouillante, refroidi, séché et mis dans un sac de congélation.

Comment cuisiner le panais ?

Si vous savez cuisiner des pommes de terre, vous savez cuisiner le panais ! Car il se cuit de la même façon (avec ou sans peau, à la vapeur, au four, en gratin, en purée, en soupe, etc.) et peut s'accommoder de bien des manières. Le panais est notamment très apprécié dans les plats sucré-salé à base de viande ou de poisson. Les Irlandais l'ont même intégré dans un plat nommé "callcannon", une purée de pommes de terre et de panais avec quelques oignons, le tout gratiné au four. Tandis qu'au Maghreb, le panais est souvent utilisé pour parfumer le bouillon des couscous. Enfin comme la carotte, il peut également être dégusté cru lorsqu'il est râpé tandis que ses feuilles et ses tiges peuvent être consommées en salade.

 
0 commentaire - Le panais : les mystères d'un légume ancien
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]