Le riz : des petits grains précieux !

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Céréale la plus consommée au monde, le riz est à la base de nombreux plats salés et de desserts. Brun, blanc, long, court ou basmati, il est tour à tour riche ou léger, "couleur locale" et exotique mais toujours savoureux. Ses petits grains ne font pas que nous régaler, ils portent également chance quand vient le moment de se marier !

L'histoire du riz

Céréale de la famille des graminées, le riz apparaît en 7000 avant J.C en Chine. Sa culture se développe rapidement en Asie, notamment en Thaïlande, en Inde, ou encore au Vietnam. Elle se généralise ensuite aux Philippines, au Japon puis au Proche-Orient et à l'Afrique en 800 avant J.C.

Ce n'est que cinq cents ans plus tard que le petit grain se fait connaître en Europe. Les troupes d'Alexandre le Grand l'amènent dans leurs bagages au retour de leur expédition en Inde. Mais l'Europe du Sud ne l'adopte que timidement jusqu'à la Renaissance. Quant à la France, elle ne découvre le riz qu'au XIe siècle grâce aux Croisés qui l'amènent dans le pays. Les derniers servis sont les Américains ! Le riz ne leur arrive qu'au XVIIe siècle, grâce aux esclaves de Madagascar. Aujourd'hui, la production mondiale se répartit entre plus de 100 pays dont 95% se situent en Asie.

Tout est bon dans le riz !

Petit mais solide, le riz contient bien des trésors pour la santé ! Mais pour bénéficier de ses bienfaits, il faut veiller à consommer un produit pas ou peu transformé. Lorsqu'il est complet, le riz est excellent pour la digestion. Les fibres qu'il contient favorisent le transit et peuvent même soulager les brûlures d'estomac et les diarrhées. Les minéraux et nutriments contenus dans le riz permettent également de lutter contre le cholestérol et donc de réduire les risques d'obésité et de maladie cardio-vasculaires. Grand réservoir de protéines, d'oligo-élements et de vitamines, ce féculent rend également plus résistant aux infections et contribue à la bonne santé du système nerveux.

Des petits grains toujours plus variés

Le riz se décline sous deux formes : d'un côté, le riz brun, un grain entier non transformé qui contient beaucoup de fibres. De l'autre, le riz blanc qui correspond à un grain auquel le son et le germe ont été retirés. Tous deux peuvent se déguster chaud ou froid, dans des préparations salées ou sucrées. Mais les grains de riz peuvent également être classés selon leur forme, en grain long, moyen ou court. Plus un riz est rond, plus il est collant. Il faut donc le choisir en conséquence. Le basmati, originaire d'Inde et du Pakistan est, comme tous les riz longs, davantage à réserver à la préparation des salades et des accompagnements alors que le riz court (comme le riz italien Arborio), est plus adapté aux mets onctueux comme les risottos ou les gâteaux de riz. Pour une bonne paëlla, un riz moyen de type riz bomba est à conseiller.

Mais d'autres types de riz, peu utilisés en Europe, sont très populaires ailleurs. C'est le cas du riz gluant, une sorte de pâte préparée avec de la farine de riz, qui accompagne certains plats asiatiques et servent à la préparation de desserts comme les boules coco. Le riz sauvage, qui provient d'Amérique du Nord et d'Inde est de la même façon encore peu utilisé en France. La faute à son goût trop fort auxquels nos palais ne sont pas habitués.

La meilleure façon de le cuire

Il faut respecter une règle très simple lors de la cuisson du riz : plonger une part de riz dans deux parts égales d'eau. Mais il existe des différences selon les modes de préparation. La cuisson la plus répandue s'appelle la "cuisson à la créole" : il s'agit de plonger le riz dans de l'eau bouillante, le laisser cuire une dizaine de minutes ou davantage selon la variété, puis l'égoutter. Mais une autre méthode venue du Moyen-Orient permet d'obtenir un riz plus parfumé : le riz pilaf. Elle consiste à faire revenir les grains de riz dans de l'huile jusqu'à ce qu'ils deviennent translucides avant de les mettre à cuire avec le double de leur volume d'eau. Les Indiens raffolent de ce riz ! Les Chinois, eux, cuisent leur riz gluant à la vapeur, pour obtenir des grains légers et tendres. Cette méthode fonctionne avec les autres types de riz, à condition de laisser tremper les grains dans l'eau au préalable.

Il faut toujours veiller à adapter son mode de cuisson à la variété de riz que l'on utilise. Ainsi, de manière générale, le riz brun demande plus de temps de cuisson que le riz blanc. Pour mettre en valeur le riz basmati, il est conseillé de le faire tremper un petit moment avant de le mettre à cuire. Pour préparer un risotto, il est nécessaire de faire revenir les grains de riz dans l'huile et de le cuire en ajoutant au fur et à mesure du bouillon.

 
0 commentaire - Le riz : des petits grains précieux !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]