Le steak de soja, une bonne alternative à la viande ?

Le steak de soja, une bonne alternative à la viande ?

steak végétal

A lire aussi

Bérengère Bézier

La France, longtemps après l'Angleterre, les États-Unis et les pays du nord de l'Europe, ouvre enfin son marché au steak de soja. Profitant de la tendance au végétarisme, végétalisme et même flexitarisme, mais aussi des préconisations des nutritionnistes déconseillant de manger de la viande chaque jour, les steaks de soja s'imposent peu à peu dans l'alimentation. Alors que certaines cantines le proposent en plat de remplacement les jours où le porc est au menu, on voit aussi s'ouvrir une boucherie végétarienne sur le modèle de la première ouverte aux Pays-Bas, il y a quelques années. Dans ces boucheries le plus grand soin est apporté à la texture, l'apparence et le goût pour offrir sur les étals des produits simili-carnés. Faut-il céder à la tendance ? Petit tour d'horizon...

La viande végétale, alimentation du futur ?

En avril 2015, le Groupe Tereos a été distingué au Concours Mondial de l'Innovation lancé par le gouvernement et a reçu le prix de l'ambition "protéines végétales". Le projet du groupe est de développer une offre alimentaire attractive pour faire évoluer les comportements alimentaires, tout en donnant la part belle aux ressources naturelles dont dispose la France, dont les protéines de blé. Pour que la viande végétale soit susceptible de s'imposer dans l'alimentation, l'enjeu est de développer à la fois le goût, la texture et la qualité nutritionnelle pour qu'elle se rapproche le plus possible de la viande. D'après Tereos, il serait envisageable d'incorporer jusqu'à 40% d'ingrédients tels que les fèves, pois chiches, légumes ou même fruits dans un steak végétal. A suivre...

Comment est préparé un steak végétal ?

Il existe deux catégories principales de steaks végétaux. Les galettes de céréales, qui sont constituées d'une base de féculents qui offrent un moyen alternatif de consommation des sucres lents. Les steaks à base de légumineuses ensuite, principalement composés de soja et qui se positionnent en alternative à la viande. Les graines de soja sont pressées pour extraire l'huile qu'ils contiennent en quantité aussi importante que les protéines. Il est ensuite cuit à haute température puis réhydraté et mélangé à des légumes. Ce steak végétal est dans la ligne de mire de ses détracteurs qui mettent en avant des études montrant la présence d'additifs, d'OGM ou encore d'acides gras toxiques. D'où l'importance de bien décrypter les étiquettes au moment de l'achat. Ils pointent également l'impact carbone négatif après leur récolte au moment de leur transformation et de leur conservation... des défauts que n'ont pas les produits végétariens traditionnels (lentilles, pois chiches, etc). Une étude Food Research International estimait en 2009 que l'utilisation des substituts à la viande était moins efficace au niveau environnemental que l'adoption accrue de circuits courts des producteurs/distributeurs aux consommateurs.

La viande végétale pour faciliter la transition vers le végétarisme

Elle peut être intéressante pour faire la transition entre une alimentation omnivore et végétarienne. Elle permet de compenser le déficit en protéines généré par la suppression de la viande. Mais il ne faut pas s'arrêter là. Selon les nutritionnistes, le végétarisme ne peut être satisfaisant en se bornant à la seule viande végétale. Elle n'a d'intérêt que si elle fait partie d'une alimentation variée et équilibrée à base de légumes, fruits, légumineuses, céréales, noix, matières grasses et aliments riches en calcium. Pour cela, il est intéressant de se tourner vers les recettes issues de la cuisine du monde comme celles venues d'Inde ou du Liban qui offrent un large choix de plats végétariens.

La vraie bonne idée, cuisiner maison

Végétarien ou pas lancez-vous et préparez vous-même votre steak végétarien. On commence d'ailleurs à trouver quelques recettes goûteuses et appétissantes. Par exemple, mixez des pois chiches avec des haricots rouges (en boîte). Faites revenir à l'huile d'olive de l'oignon, de l'ail, du poivron et des carottes. Quand ce mélange est cuit et refroidi, mélangez-le aux pois chiches et haricots. Ajoutez des épices, des herbes aromatiques, des flocons d'avoine, de la chapelure et du tofu soyeux. Salez et poivrez. Formez des boulettes que vous aplatissez et faites cuire à la poêle. Ils sont délicieux dans une tortilla !

En conclusion, le steak de soja est l'une des alternatives, parmi beaucoup d'autres, à la consommation de viande, mais ce n'est pas la seule. Il faut juste rester attentif comme tout consommateur averti pour faire les bons choix en fonction de ses convictions mais également des besoins nutritionnels de son organisme et de ceux de la petite famille. Les maîtres-mots : variété et plaisir !

 
29 commentaires - Le steak de soja, une bonne alternative à la viande ?
  • ouvrierduprive -

    Oups en plus soja sans OGM pratiquement impossible a trouver

  • ouvrierduprive -

    beaucoup de cultures asiatiques (thé , riz , soja ) sont polluées au mercure . Bon appétit

  • ouvrierduprive -

    prenez uns bouse de vache comme une bonne partie n'est pas digérée et vous aurez après cuisson un resultat semblable et surtout gratuit

  • Quand_- -

    Un mélange céréales-légumineuses fait très bien l'affaire pour les jours où on ne mange pas de viande. Le soja n'est qu'une légumineuse parmi tant d'autres. Evidemment, il faut avoir le temps de cuisiner, et un peu d'imagination pour que le résultat soit attrayant.

  • mona971 -

    desolee mais le soja fait augmenter très fort le taux de diabete, après le mais donne aux annimaux voilà maintenant que nous allons avoir la nourriture des vaches trop peux pour moi je prefere le poisson la viande de nos jours est si mauvaise c'est que les vaches sont nourris par des hormones et des farines vu dans le charolais

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]