Les secrets du piment

Les secrets du piment

Le piment, un fruit qui ne manque pas de piquant !

A lire aussi

Christian Pambrun

Rouge, vert ou jaune, de Cayenne ou d'Espelette, le piment est fascinant. Bien plus qu'un simple ingrédient pour relever les plats, il s'avère être un allié efficace pour la santé sous toutes ses formes. Découvrez les secrets du fruit piquant le plus célèbre au monde.

Le piment, icône pop

Qu'ont en commun Hillary Clinton et Beyoncé ? Leur amour du piment bien sûr ! En 2016, l'ancienne First Lady déclare qu'elle mange un piment jalapeño frais tous les jours depuis 1992, et qu'elle ne se déplace nulle part sans une bouteille de sauce piquante dans son sac. Le condiment devient alors l'invité surprise de la campagne pour l'élection présidentielle américaine. La chanteuse, quant à elle, évoque la fameuse "hot sauce" dans son single Formation, et vantait déjà les mérites d'un régime à base de jus de citron et de poivre de Cayenne en 2006. Le succès du fruit dans le monde depuis sa découverte par Christophe Colomb ne faiblit pas. Et preuve ultime de l'importance du piment dans la pop culture : il a eu son propre émoji bien avant celui de l'avocat !

Bon pour la santé

Un tel engouement s'explique par les bienfaits souvent méconnus du fruit. Si Beyoncé l'ajoute à son régime, c'est parce que la capsaïcine - le composant actif du piment qui lui donne toute sa chaleur - procure un sentiment de satiété. C'est aussi un excellent antioxydant qui contribuerait à la prévention de certains cancers. En plus d'être une bonne source en vitamine C (jusqu'à deux fois plus que les oranges pour 100g), le piment fort apporte manganèse, fer et cuivre. Son effet anti-inflammatoire et sudorifique peut aider lors d'un rhume ou d'un épisode grippal. Et contrairement aux idées reçues, à doses raisonnables, il favoriserait la digestion, protégerait l'estomac et serait un allié de poids du système immunitaire.

Doux, torride, ou explosif ?

Couleur, origine, piquant... vous ne savez pas comment choisir le bon piment ? L'échelle de Scoville est l'outil qu'il vous faut. Créée en 1912 par le pharmacien du même nom, elle mesure la force du condiment, basée sur sa teneur en capsaïcine, de neutre (le poivron) à explosif. En 2013, le "Carolina Reaper" (la "Faucheuse de la Caroline") a été sacré piment le plus fort du monde et n'a pas encore été détrôné. Classé "chaud", notre piment d'Espelette national se situe au milieu de l'échelle. Le choix est vaste et permet d'adapter sa cuisine à toutes les sensibilités. Et si la brûlure est trop vive, buvez du lait : la capsaïcine n'est pas soluble dans l'eau, mais est neutralisée par les matières grasses. Si c'est la peau qui est affectée lors de la préparation, lavez-vous les mains avec une bonne couche d'huile d'olive.

L'ami de tous les plats

Le plus grand secret du piment est sans doute sa capacité d'adaptation. Les Mayas auraient été les premiers à l'associer au cacao il y a des milliers d'années, dans le Xocoatl, leur boisson légendaire ancêtre du chocolat chaud. Une bonne idée qui fonctionne toujours ! En sauce sriracha sur des oeufs au plat ou légumes verts, intégré en purée ou en poudre à une mayonnaise, ou marié à l'intensité du chocolat noir dans des gâteaux : autant de combinaisons possibles pour faire du piment un allié cuisine quotidien. Et vous, vous l'aimez comment le piment ?

 
28 commentaires - Les secrets du piment
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]