Ménopause et alimentation : bien accompagner cette transition

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Véritable tournant de la vie d'une femme, la ménopause signe la fin de sa période reproductive. Un bouleversement hormonal qui intervient vers l'âge de 50 ans, mais qui ne doit pas être vécu comme une maladie ! Pour vivre au mieux cette transition, voici plusieurs conseils à suivre.

Comprendre les mécanismes

Lors de cette période changeante, les ovaires cessent de fonctionner, entraînant une chute de production de progestérone et d'oestrogène. Cela s'accompagne de plusieurs symptômes comme des bouffées de chaleur, de la fatigue, des ballonnements, des maux de tête ou des insomnies.

Pour tenter de les atténuer, tournez-vous vers les aliments riches en phytoestrogènes afin de combler ce manque. Cuisinez du soja, des pois chiches, des graines de lin ou des oignons. Leur effet est cependant plus faible que celui des oestrogènes naturellement produits par le corps...

Conserver sa silhouette

Garder la ligne pendant la ménopause est plutôt difficile, car on prend plus facilement des kilos sans arriver à les perdre immédiatement. La clé est de ne pas s'affamer, mais de ne pas grignoter non plus. Même si les fruits et légumes sont évidemment bénéfiques, sachez qu'il ne faut surtout pas négliger l'apport en protéines (viande, oeuf, poisson), car la masse musculaire a tendance à fondre à mesure que l'on vieillit. 

Côté boissons, on vous conseille d'abandonner l'alcool ou de réduire fortement sa consommation, car il entraîne une perte de calcium, un oligo-élément plus qu'indispensable !

Contrer l'ostéoporose

30% des femmes ménopausées sont touchées par l'ostéoporose, et la plupart d'entre elles ont une fragilité osseuse accrue. Pourtant, cette maladie peut être enrayée grâce à une alimentation équilibrée et riche en calcium. On se rue donc sur les produits laitiers ! Lait, yaourt, fromage (surtout l'emmental, le comté et le cantal) doivent être consommés au moins trois fois par jour.

Autre élément essentiel, la vitamine D est aussi à privilégier durant cette période. En effet, nos besoins en la matière doublent après 50 ans ! Cette vitamine qui a pour rôle de fixer le calcium sur les os est principalement contenue dans le poisson gras ou le jaune d'oeuf notamment.

Ne pas s'arrêter de bouger !

Passée la ménopause, le bouleversement s'opère aussi dans la tête. Non, ce n'est pas encore le moment de tricoter au coin du feu tous les jours ! Pour garder la ligne et le moral, il est indispensable de conserver une activité physique régulière, voire de s'y mettre...

Le but est de privilégier les sports d'endurance comme la marche, la course à pied, le vélo et la natation. Objectif ? Faire travailler le coeur et les articulations ! Vous pouvez aussi vous programmer des séances de musculation pour combattre l'amenuisement des muscles. Enfin, le sport agit indiscutablement sur le plan mental : effet tonus, antidépresseur et euphorisant au programme !

 
0 commentaire - Ménopause et alimentation : bien accompagner cette transition
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]