Régime végétarien : je me lance ou pas ?

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Envie de fraîcheur et d'aliments sains dans votre assiette ? Si passer au régime végétarien en intéresse plus d'un, il faut avoir toutes les cartes en main pour faire son choix. Quels plats préparer pour ne manquer de rien ? Y a-t-il des contre-indications ? Vous saurez tout avant d'y succomber, ou non !

Kezako ?

Etre végétarien signifie l'élimination à votre menu des protéines d'origine animale. Fruits, légumes, céréales et laitages sont alors la base de l'alimentation. Il existe plusieurs variantes, comme le végétalisme qui refuse en sus la consommation de lait et d'oeufs.

En France, près de 2% de la population française est végétarienne, que ce soit pour des raisons économiques, religieuses, morales ou de santé.

Les bénéfices de ce régime

Au long cours, le végétarisme favorise la baisse des troubles cardiovasculaires, de l'IMC et du taux de cholestérol, puisque l'on ingurgite beaucoup moins d'acides gras saturés que lorsqu'on suit un régime classique. L'hypertension, l'ostéoporose et le diabète de type 2 sont aussi davantage tenus à distance.

Les fruits et légumes sont également présents dans votre assiette en quantité importante. Riches en fibres, ils facilitent notre transit et donc la digestion.

Selon plusieurs études, une personne végétarienne bénéficierait d'une espérance de vie plus élevée que les autres... À bon entendeur !

Les écueils à éviter

Se priver d'une catégorie de produits entraîne des carences, si l'on n'équilibre pas son régime par la suite. On risque de manquer de zinc et de vitamine B12, un nutriment qui joue un rôle essentiel sur le plan cérébral. Pour contrer ce manque, il est recommandé de continuer à consommer du riz, des oeufs, du fromage et du lait.

Ensuite, pour éviter les carences en fer, sachez que la vitamine C décuple son absorption par l'organisme. À vous jus d'orange pressée et smoothies aux baies rouges !

Suivre un régime particulier peut aussi entraîner une certaine exclusion. Soyez sûr de vous, car il est parfois difficile à vivre hors de chez soi, chez des amis ou au restaurant. Enfin, ne tentez pas de convertir vos proches s'ils y sont réticents !

Comment effectuer la transition ?

Tout d'abord, nous vous conseillons de consulter un nutritionniste qui vous aidera à élaborer des menus équilibrés et rectifiera le tir si vous vous restreignez trop.

La clé est de remplacer les protéines animales par des céréales au petit-déjeuner et des légumineuses au dîner (soja, avoine, lentilles...). Au goûter, plébiscitez les fruits secs et le pain complet.

Pour finir, être végétarien ne veut pas dire perdre le plaisir de manger ! À vous de tester de nouvelles saveurs, et de varier les sauces par exemple. En apéritif, sollicitez votre imagination pour concocter des petits tapas et canapés savoureux : tapenade, dips de légumes, confiture d'oignon, brochettes de figues rôties au miel...

 
0 commentaire - Régime végétarien : je me lance ou pas ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]