Repas de Noël : conseils pour une préparation sereine

Repas de Noël : conseils pour une préparation sereine

NOEL

A lire aussi

Bérengère Bézier

Vivement Noël ! C'est toujours ce que l'on se dit, et plus on approche des fêtes, plus on angoisse. Est-ce tout sera prêt, est-ce que ça sera bon, est-ce que ça sera assez chaud, est-ce que... ? Pour vous faciliter la vie, le plus simple est de bien s'organiser autour d'un planning bien mené. Préparez avec sérennité votre repas de Noël en suivant ces conseils avisés de Chef Christophe du site 750g.

Objectif 1 : déterminer un budget à J-30

La première chose à faire est de définir un budget, pour pouvoir structurer un menu sans s'emballer et tomber raide en découvrant l'addition des achats réalisés !

To-Do List : Faire un rétroplanning écrit et une liste de courses détaillée. Prévoir un plan B en cas de ratage en cuisine.

Objectif 2 : connaître les capacités de sa cuisine à J-20

Une fois le budget défini, il faut délimiter le champs des possibles dans la cuisine, en prenant en compte le matériel, la place, le réfrigérateur, la cave, le congélateur, tous les éléments qui vont être nécessaires à une organisation optimale du réveillon.

To-Do List : Acheter les accessoires indispensables, préparer sa déco et commander la dinde.

Objectif 3 : préparer un apéritif original à J-10 et J-2

Pour bien s'organiser, il faut prévoir les pièces pour l'apéritif, souvent au nombre de 7, parce que Chef Christophe aime bien ce chiffre ! La bonne idée : une verrine, colorée et efficace, mais simple à monter et réalisable à l'avance. Réalisez deux mousses type légumes et poisson et proposez avec différents pains pour tartiner sans cérémonie. Préparez 3 pièces chaudes à réchauffer au dernier moment, qui peuvent être faites à l'avance et congelées. Enfin, prévoyez un dernier amuse-bouche qui sera LE produit bizarre, et qui va susciter l'intérêt de vos convives. Choisissez par exemple de la méduse, ou une plante un peu rare, ou une charcuterie venue d'un pays étranger, ce sera une bonne façon de lancer la soirée.

To-Do List : préparer ce qui peut être congelé à J-10.

Objectif 4 : deux délicieuses entrées simples à réaliser à J-4 et J-1

La première entrée est souvent froide, c'est plus simple et ça me permet de débuter le repas en gérant le timing sans stress. "J'aime bien le foie gras maison, et une bonne façon de le préparer au service c'est de le façonner en boule comme une glace, puis de rouler les boules dans un mélange de fruits secs, céréales et herbes fraîches, ainsi il peut se garder plusieurs heures au réfrigérateur sans s'oxyder !" Il ne vous restera qu'à placer la boule sur une jolie brioche tiède, réchauffée dans le four, celui où vous viendrez de cuire les amuse-bouches. N'oubliez pas d'ajouter quelques toasts à table, et pourquoi pas un assortiment de chutneys en petits pots, avec de la fleur de sel et du poivre du moulin. Cerise sur le gâteau, si le foie gras est préparé la semaine précédent Noël, il n'en sera que meilleur.

Deuxième entrée, préparez un potage, celui de votre choix. L'important étant de penser à ajouter un élément festif (une huile sympa, un peu de poutargue, des copeaux de très vieux parmesan...) et un élément croquant ou croustillant, comme des petits morceaux de feuilletage juste garnis de fleur de sel et d'un peu de thym, par exemple. Evidemment, le potage, le feuilletage et l'élément sympa, tout est prêt depuis la veille, et il n'y a qu'à réchauffer.

To-Do List : préparer le foie gras 4 jours avant Noël et l'oublier au réfrigérateur, il ne sera que meilleur.

Objectif 5 : le plat principal à J-1

En plat, servez une viande cuite la veille tout doucement, découpée et réchauffée dans un four lentement durant le temps des deux entrées. Accompagnez-la d'une petite cocotte de légumes de saison au jus de viande. Voici l'astuce du Chef Christophe a ce sujet : "Petite combine : pour aller vite, je fais mes légumes la veille, tranquillement, sans stress, puis je les range tous dans des ramequins jetables en aluminium, autant de ramequins que de convives..." Il conseille de les réchauffer au four, avec la viande, et de retourner délicatement les ramequins dans chaque assiette, puis de poser la viande dessus, avant de mettre la sauce en saucière. Ainsi chacun fait à sa guise, et comme il y a le jus de viande réduit dans les légumes, l'assiette n'est pas sèche.

To-Do List : préparer les assiettes, les couverts et la nappe.

Objectif 6 : le fromage et le dessert à J-3

Pour le plateau de fromages, privilégiez la qualité à la quantité. Variez les différentes sortes de fromage pour répondre au goût de tous.

Côté dessert, prévoyez-le à l'avance lui aussi. Découpez-le à table, ce qui évite un décor d'assiette long et fastidieux en fin de repas, tout en permettant d'adapter les portions à l'appétit de vos convives. A vous de choisir les saveurs, plutôt fruitées ou plutôt chocolatées de la bûche roulée ou glacée ou de tout autre dessert de fête.

To-Do List : préparer le plateau de fromages avant le repas, sortir les décorations pour le dessert.

Finalement, ne perdez pas de vue l'objectif principal des fêtes de Noël, celui de partager, que ce soit un bon repas (ce qui n'est pas obligatoirement synonyme de coûteux), d'heureux moments et quelques présents bien choisis pour faire plaisir à chacun.

 
0 commentaire - Repas de Noël : conseils pour une préparation sereine
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]