Reprise du sport à la rentrée : quels aliments privilégier ?

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Les glaces sur la plage et les cocktails au bord de mer, c'est fini ! La rentrée marque la reprise d'une activité sportive et le retour à une alimentation saine afin de rester en pleine forme. Pour une rentrée sportive, voici les aliments à privilégier...

Les fruits, pour l'énergie

Laissez tomber les boissons énergisantes et mangez plutôt des fruits ! Parmi toutes les sortes, privilégiez-en deux : la banane et le raisin.

La première est riche en potassium et en magnésium, elle permet d'éviter les crampes et les courbatures tout en offrant un bon rendement musculaire. Elle fournit également de l'énergie rapide au corps puisque l'organisme l'assimile en moins de deux heures. À ingérer avant l'activité sportive !

Le raisin est riche en glucose et en fructose, ce qui est un fait un fruit énergétique à consommer lors d'un effort physique. Gorgé en polyphénols, des antioxydants, le raisin combat les radicaux libres produits par le corps lors d'une activité physique intense ou prolongée. Ses propriétés alcanisantes offrent également un bon rempart à l'acidité produite par l'organisme pendant l'effort.

À consommer sous la forme de raisons secs pendant l'effort pour un regain d'énergie immédiat et en jus durant la phase de récupération puisque son action diurétique et sa haute teneur en potassium favorise l'élimination des toxines après l'effort.

Les fruits secs, pendant l'effort

Noix, noisettes, abricots secs, figues séchées : les fruits secs contiennent environ 65% de glucides et sont parfaits pour faire le plein d'énergie. Si vous comptez faire un effort physique dans les deux heures qui viennent, il est conseillé de manger une poignée de fruits secs plutôt qu'un plat de pâtes. En cas de sensation de faiblesse pendant un effort physique, le fait de grignoter quelques grammes de noix et d'abricots séchées, par exemple, permet de vous remettre d'aplomb. Une façon bien plus saine de retrouver de l'énergie que de boire une boisson énergisante !

Les féculents, pour l'endurance

Les féculents sont des aliments nécessaires aux sportifs. Ce n'est pas pour rien que les sportifs de haut niveau sont nombreux à se nourrir d'un plat de pâtes quelques heures avant un match ou une épreuve sportive. Pour autant, les femmes boudent souvent les féculents car elles pensent, à tort, qu'ils font grossir. Idée reçue ! C'est davantage la façon donc on les accommode qui peut nuire à la ligne. Qu'il s'agisse de céréales comme les pâtes, le pain et le riz ou de légumineuses comme les lentilles et les pois, les féculents agissent comme un carburant diffusé à petite dose pendant longtemps dans votre organisme pour une énergie durable.

La viande blanche, pour le renforcement musculaire
Lorsque l'on pratique un sport, la consommation de viande est primordiale pour apporter au corps les protéines nécessaires au renforcement musculaire. Sans compter que la viande blanche contient aussi un bon taux de vitamines qui facilite l'utilisation des lipides et des glucides pendant l'effort. Elle se veut aussi moins calorique et plus facilement assimilable par l'organisme juste avant ou après un effort que la viande rouge.

L'asperge, pour la phase de récupération

Si l'asperge représente une faible source d'énergie, ce légume vert s'avère une bonne mine de protéines. Mais c'est surtout sa forte teneur en potassium et en magnésium qui rend ce légume intéressant pour une sportive. Les propriétés alcalines et minérales de l'asperge en font un légume très intéressant à consommer en phase de récupération.

Zoom sur le kale, un légume riche en fer

Ce légume oublié introuvable en France mais très populaire à New York s'avère plein de promesse pour la santé. Il fait dire que ce légume dont l'apparence oscille entre les feuilles de chou et l'épinard s'avère très riche en fer (bien plus que boeuf et les épinards), qu'une portion apporte 600% de la dose journalière de vitamine K et qu'il possède des propriétés anti-inflammatoires.

Parfait pour le sport, le kale est un légume riche en magnésium et en potassium. Deux minéraux qui, consommés simultanément, boostent l'énergie

Grâce au "Kale project" d'une Américaine nommée Kristen visant à lancer la culture du kale en France, ce légume de la famille des choux sauvages ne devrait pas tarder à faire son apparition dans les assiettes des Françaises.

Manger mais pas à n'importe quel moment

Il n'est pas bon de s'activer juste après un repas car la digestion demande à l'organisme de fournir un effort. Si vous faites du sport en pleine digestion, l'effort demandé à votre organisme est double ! Pour autant, pas question de courir l'estomac vide au risque d'être prise de vertiges, d'étourdissements, de tremblements qui veulent dire que le corps est en état de faiblesse.

Le mieux reste de faire du sport deux ou trois heures après un repas. Si votre dernier repas remonte à plusieurs heures, privilégiez les aliments énergétiques car, pendant l'effort, l'organisme peut brûler jusqu'à trois fois d'énergie qu'en repos.

 
0 commentaire - Reprise du sport à la rentrée : quels aliments privilégier ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]