Tendance : le "fait maison"

Tendance : le "fait maison"

Cuisine : la tendance "fait maison".

A lire aussi

Bérengère Bézier

Le fait maison, une tendance confirmée qui ne touche pas seulement l'alimentation. On la retrouve dans le bricolage, le jardinage, la décoration, les activités manuelles montantes comme la couture, domaine d'ailleurs où la vente de machines à coudre connait une embellie. Le "DIY" ou Do It Yourself (fait maison), c'est l'opportunité d'apporter sa touche personnelle, de créer le produit unique qui nous ressemble que ce soit dans l'habillement, l'ameublement ou la cuisine. Posons-nous la question : le fait maison, un mouvement de fond dans la société ou une lubie passagère ?

Le fait maison, un phénomène de mode ou non ?

L'origine de cette tendance se confirme depuis le développement de la crise économique qui a touché durablement le budget des familles. Ces dernières ont vu l'accroissement de leurs dépenses courantes (logement, chauffage, téléphone, assurances, etc.) et ont réduit d'autant le budget consacré à l'alimentation hors du domicile, préférant privilégier leurs loisirs. Pourtant la crise n'explique pas tout. On assiste parallèlement à l'émergence d'une société d'hyperconsommation aux sollicitations incessantes qui modifie, déplace, l'acte d'achat opposant ainsi le "pouvoir d'achat" qui repose sur la raison au "vouloir d'achat" plus compulsif qui répond à un besoin grandissant de compensation, consolation. Le consommateur en perte de repères trouve refuge chez lui et fait de sa maison un cocon douillet où se retrouve la famille. On constate finalement qu'en dehors du contexte professionnel, l'alimentation est appréhendée différemment confirmant ainsi "l'exception culinaire française". Le moment du dîner est aujourd'hui perçu comme un moment plus détendu et plus partagé : en famille bien sûr, mais aussi avec des amis où l'on retrouve le plaisir de faire soi-même de bons petits plats.

Le fait maison, une façon de reprendre sa consommation en main !

Scandales alimentaires, crises sanitaires, l'opacité de certaines industries agro-alimentaires sur l'origine et la qualité des produits transformés ont incité le consommateur à se tourner vers les producteurs locaux. Aussi, il aime cuisiner à partir de produits bruts issus du terroir qui ont une faculté de réassurance et répondent à la nostalgie d'une France rurale alors que l'urbanisation est croissante. Préparer ses repas c'est aussi prendre soin de sa santé, limiter les risques d'obésité amplifiés par la junk-food, le grignotage et le manque d'exercice physique. C'est aussi la meilleure façon de limiter les risques en cas d'allergies alimentaires, ces dernières touchent en effet de plus en plus d'enfants et d'adultes, elles ont doublé en 5 ans. Elles touchent 1 Français sur 5, surtout des enfants et les prévisions ne sont pas bonnes puisque l'Organisation mondiale de la santé prévoit qu'en 2020, une personne sur deux pourrait être touchée.

Cuisiner maison, un loisir à part entière !

Les Français apprécient les repas à la maison pris en toute convivialité. C'est l'occasion pour la cellule familiale de se regrouper après la journée où chacun a couru d'une activité à une autre, prenant juste un repas sur le pouce. Dans la maison, la cuisine tient une place centrale où tout le monde se retrouve. Le développement de la cuisine de loisir est favorisé par la participation de tous les membres de la famille, parents et enfants à l'élaboration du repas. Les cours de cuisine accessibles à tous grâce aux sites Internet, blogs de passionnés ou encore les émissions de cuisine suivent cette mouvance. Même un débutant peut aujourd'hui apprendre, progresser. L'essor créatif est fort dans le domaine des ustensiles, robots, accessoires divers, si jolis et design qu'ils trouvent une place de choix dans la cuisine. Ils sont autant de facilitateurs qui contribuent à faire de la préparation du repas une activité distrayante et plaisante pour tous.

Si la génération précédente avait mis de côté les recettes héritées des grands-mères, c'est aujourd'hui la naissance d'une nouvelle forme de transmission, celle de la relation à l'aliment et au repas équilibré. Sans pour autant y passer des heures, les jeunes de générations Y et Z recherchent dans la cuisine faite à la maison le bon, le plaisir gustatif et visuel, la créativité. Ils participent à leur façon à une certaine réinvention du fait maison. Alors, avez-vous aussi envie de céder à la tentation du DIY ? N'hésitez pas, ça fait vraiment du bien de pouvoir dire : "ça, c'est moi qui l'ai fait" !

 
0 commentaire - Tendance : le "fait maison"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]