Tout savoir sur l'huître, cette douceur iodée

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Les fêtes de fin d'année viennent de s'achever et les huitres ont très certainement été au menu, cette année encore. Pour celles qui se seraient contentées d'observer ces coquillages de loin, d'un air dubitatif, voici des informations qui risquent bien de les faire craquer. Parce que les huitres, douceurs iodées, sont délicieuses et bonnes pour la santé.

Origine des huitres

Dans le monde, c'est la Chine qui détient la palme du plus grand producteur d'huîtres. Mais la France est le premier pays producteur d'huîtres en Europe avec environ 130 000 tonnes d'huîtres extraites de l'eau chaque année. Elles proviennent de sept régions françaises différentes, et sont à 98% des huîtres creuses. Les espèces creuses sont cultivées principalement à Arcachon, Marennes-Oléron, sur les îles de Ré et de Noirmoutier ainsi qu'en Normandie, dans le Languedoc et un peu en Corse. Les 2% d'huîtres plates sont cultivées sur les côtes bretonnes et méditerranéennes.

Comment les choisir ?

En fonction de la région d'où elles proviennent, les huîtres n'ont ni le même goût ni la même taille. Là est d'ailleurs l'un des critères les plus décisifs pour choisir ses huîtres. Les huîtres sont classées en catégories (de 0 à 5) en fonction de leur taille mais attention : plus le numéro est petit, plus l'huître est grosse. Une huître fraîche doit être parfaitement fermée et elle doit contenir de l'eau au moment de l'ouverture. Elle doit sentir une bonne odeur de mer, une senteur iodée caractéristique. Pour s'assurer que l'huître est bien fraîche et propre à la consommation, il suffit de planter une petite lame de couteau dans sa chair, si la chair se rétracte légèrement, l'huître est consommable.

Préparation des huitres

L'ouverture des huîtres est une étape qui peut s'avérer délicate. Les adeptes de ce mollusque iodé ont tout intérêt à se munir d'un couteau électrique qui facilitera grandement cette épreuve. Sinon, un couteau spécial peut suffire, avec une lame courte et pointue et un pourtour qui protège la main. Il faut prendre l'huître dans sa main (avec un torchon) et enfoncer la lame au niveau bombé de la coquille pour sectionner le pied.

Comment cuisiner les huîtres ?

Pour les débutants en matière de dégustation d'huître, il peut être plus facile de s'y mettre en les mangeant cuites. On les dispose ouvertes sur une plaque de cuisson et on les laisse gratiner au four quelques instants. Elles s'accommodent alors particulièrement bien d'un beurre aillé ou d'un petit carré de camembert fondu.

Manger les huîtres crues est la manière la plus répandue de les consommer. Une fois ouverte, on les gobe soit nature, soit accompagnées d'un jus de citron pressé. Il est également possible de les accommoder d'une petite sauce au vinaigre et à l'échalote.

Comment bien conserver les huîtres ?

Les huîtres doivent être consommées dans les dix jours qui suivent leur sortie de l'eau. Elles doivent être stockées à plat et au frais, à une température comprise entre 5 et 15 degrés.

Pourquoi sont-elles bonnes pour la santé ?

Les huîtres sont riches en fer et en calcium mais également en magnésium, iode, potassium, cuivre et zinc. Tous ces minéraux représentent un véritable cocktail santé. À cela s'ajoutent les vitamines A, B, C, D, E et PP qui terminent de faire de l'huître une mine de nutriments bénéfiques pour l'organisme. Pour parfaire le tableau, l'huître est très pauvre en calories. Il ne reste plus qu'à être raisonnable sur le pain et le beurre salé qui les accompagnent !

 
0 commentaire - Tout savoir sur l'huître, cette douceur iodée
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]