Wasabi : le piquant venu d'Asie !

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Que seraient les sushis et autres makis sans le wasabi ? Cette pâte verte relève les mets japonais comme aucune autre, et peut aussi monter au nez comme la moutarde, dont le goût est proche. Mais contrairement à la moutarde, l'ingrédient de base n'est pas des graines mais une plante. Découvrez tous ses secrets !

Une plante corsée

Le wasabi est issu de la famille des Brassicacées, comme le colza, le choux ou le cresson. Et tout comme le riz, elle pousse dans un milieu semi-aquatique, en montagne. Mais il ne lui faut pas trop d'altitude non plus ! La région de Shizuoka, située sur les flancs du mont Fuji, combine tous ces éléments, et est restée réputée pour son wasabi de très grande qualité, voire le meilleur du monde. 

Ce qui pique dans le wasabi ? La sinigrine présente dans les tissus de la plante. Et quand on coupe ou broie ces tissus, la sinigrine se dégrade sous l'action de l'enzyme myrosinase, dégageant un arôme âcre et la sensation, comme la moutarde, du piquant qui monte au nez.

Les différentes formes de wasabi

Si la forme répandue dans nos contrées est la pâte verte en tube, en Asie, il se consomme idéalement frais. Il existe des gestes et un matériel bien précis pour râper la racine de wasabi, à commencer par une râpe en bois et en peau de requin. Le geste à réaliser n'est pas des plus simples : il faut reproduire l'exacte course de la planète Terre en décrivant des cercles à la surface de la peau de requin tout en tournant la racine sur elle-même. Une autre manière répandue de consommer cette plante : les pois frits au wasabi, appréciés autant au Japon qu'en Occident.

Les bienfaits du wasabi

Tout comme son cousin le raifort, le wasabi offre de nombreux intérêts nutritionnels. Il contient des anti-oxydants, qui aident à lutter contre le vieillissement, du calcium, du phosphore, du magnésium, du potassium, du fer, du cuivre et des vitamines B1, B2 et B6. Certaines études ont même démontré l'efficacité de la poudre de wasabi sur le cancer. 

Dans la cuisine

Si on est habitué à consommer le wasabi avec du poisson cru uniquement, il peut être associé à de nombreuses autres recettes. On peut ainsi en ajouter à un tartare de saumon ou une salade de thon et d'avocat, ou remplacer l'aïoli par la fameuse pâte verte. Il est aussi possible d'en ajouter à une vinaigrette pour changer : pour assaisonner des concombres, à la place de la moutarde, on met un peu de wasabi. Pour relever des crevettes, on peut les faire mariner dans une sauce à base de wasabi avant de les faire dorer avec des graines de sésame. Pensez aussi à l'intégrer à des recettes sucrées !

 
0 commentaire - Wasabi : le piquant venu d'Asie !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]