La cuisine angevine, généreuse et authentique

  • info
  • photos
De la terre angevine et sa culture paysanne, tout pousse. Un dicton veut d'ailleurs qu'en Anjou, "tout pousse sauf l'olivier". Pour Curnonsky, critique culinaire angevin surnommé "prince des gastronomes" : "En cuisine comme dans tous les autres arts, la simplicité est le signe de la perfection". Un adage qui semble servir de base aux plats angevins. Grâce à une terre particulièrement fertile, l'Anjou offre une grande diversité de production : primeurs, fruits, légumes, champignons, viandes, volailles, vins, liqueurs... La Loire apporte son lot de poissons, à l'image du sandre, du brochet et de l'anguille. La viande y est aussi de grande qualité, et a donné naissance à des recettes telles que la fricassée de poulet à l'angevine ou le foie de veau à la baugeoise. Découvrez en images la cuisine angevine !
Chargement en cours
Les rillauds
Les rillauds

Les rillauds sont des morceaux de poitrine de porc confits dans leur propre graisse. Selon la région, on les appelle aussi rillons ou grillons ; tous viennent d'un mot de l'ancien français, rille, qui signifiait morceau de porc. Leur préparation est assez simple : on les fait reposer dans une saumure de sel et d'aromates, puis on les cuit dans du saindoux. En Anjou, on les déguste soit dans une fouée (sorte de pain creux qu'on garnit), soit dans une salade.

1/5
Purepeople
 
0 commentaire - La cuisine angevine, généreuse et authentique
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]