Chauffage : comment bien le choisir ?

Chargement en cours
 Pour le choix de votre nouvelle installation thermique, de nombreux critères sont à prendre en compte comme l'installation existante, votre budget, votre espace...

Pour le choix de votre nouvelle installation thermique, de nombreux critères sont à prendre en compte comme l'installation existante, votre budget, votre espace...

1/2
© Adobe Stock, weixx
A lire aussi

Jessica Xavier

Gaz, fioul, énergies renouvelables, électrique... Le choix en matière de chauffage est vaste. Quelques pistes pour faire le bon choix.

Prendre en compte la région d'habitation

Si vous optez pour l'électrique ou le fioul, pas de problème, le lieu de résidence compte peu. Par contre, si vous choisissez le chauffage au bois, pensez à l'approvisionnement. Si vous devez vous faire livrer du bois provenant de très loin (ou si vous allez le chercher par vos propres moyens), le transport peut allonger la facture. La question de la distribution est également à prendre en compte si vous pensez au chauffage au gaz, surtout si vous habitez en maison individuelle. Dans certaines zones, l'accès au réseau gaz peut être compliqué.

Vérifier l'installation existante

Si vous faites construire, vous pouvez choisir n'importe quel type de chauffage. Par contre si vous rénovez, vous devrez tenir compte de l'installation existante. Par exemple, faire poser une cheminée ou un insert à bois au milieu du salon ne sera pas possible si un conduit de cheminée n'est pas déjà existant. Sauf si vous vous lancez dans des travaux lourds et très coûteux.

Laissez le prix de l'énergie choisir pour vous

L'argent étant le nerf de la guerre, si vous prévoyez d'investir pour faire des économies sur le long terme, il peut être judicieux de vous fier au prix du cours des différentes énergies (un prix qui ne tient pas compte bien sûr du coût d'installation des équipements). Selon l'argus datant de juillet 2017 de l'association Ajena, l'énergie solaire est bien sûr la moins chère puisque gratuite. Vient ensuite l'énergie bois qui coûte 0,037 euros/kWh (bois déchiqueté), 0,043 €/kWh (bois en bûches) et 0,066 euros/kWh (granulés de bois en vrac). Pour les pompes à chaleur, comptez 0,072 euros/kWh ; 0,074 euros/kWh pour du fioul domestique ; 0,078 euros/kWh pour le chauffage au gaz. Enfin, sans surprise l'électricité est de loin l'énergie la plus chère avec 0,150 euros/kkWh.

Chauffage d'appoint ou système de chauffe pour toute la maison ?

Le choix de l'équipement dépendra de l'utilisation que vous en ferez. S'il s'agit d'un chauffage d'appoint pour compléter la source d'énergie principale ou pour une pièce secondaire, ou d'une solution pour toute la maison, les équipements ne seront pas les mêmes. Par exemple, une cheminée à foyer ouvert, un radiateur convecteur seront des solutions ponctuelles pratiques et esthétiques mais onéreuses au vu de leur rendement. Pour un chauffage global, vous avez un choix très large : fioul, gaz, thermique.

Une installation écolo

Si vous souhaitez réduire votre empreinte carbone, tournez-vous vers les énergies renouvelables. Pour inciter les consommateurs à faire des choix plus "verts", le gouvernement propose de nombreux crédits d'impôt qui allègent la facture lors de l'installation de ces équipements.

Chauffage électrique ?

L'électricité est l'énergie la plus chère. Mais si vous n'avez pas le budget pour installer un système moins énergivore, l'électricité demeure une solution pratique et rapide. Si vous êtes bricoleuse, vous pourrez même les poser vous-même ! Si vous faites le choix de l'électrique, choisissez des radiateurs à inertie font et oubliez les radiateurs convecteurs pour réduire au maximum les factures d'électricité. Pour chauffer toute une maison, ils représentent un gouffre financier.

 
0 commentaire - Chauffage : comment bien le choisir ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]