Mosaïque : 3 conseils pour bien débuter

Chargement en cours
 L\

L'art de la mosaïque date de l'Antiquité.

1/2
© Adobe Stock, hui_u
A lire aussi

Justine Fiordelli

Contrairement à ce que l'on a tendance à penser, la mosaïque est un art décoratif accessible à toutes, même à celles qui n'en ont jamais fait. Vous avez toujours eu envie de vous y mettre ? La rédaction vous donne quelques conseils pour vous y initier simplement.

Conseil n°1 : se procurer le matériel adéquat

Avant de parler technique, assurez-vous d'avoir tout ce qu'il faut pour débuter en mosaïque. Les essentiels, à se procurer en magasin de bricolage ou d'arts créatifs : • 1 gomme • 1 crayon à papier • 1 règle pour tracer les motifs • De la colle à bois ou à carrelage en fonction du support choisi • 1 pince à tailler à deux têtes (pince japonaise) • 1 joint en poudre • 1 spatule.

Conseil n°2 : choisir le bon support

Une fois le matériel réuni, il faut choisir le support sur lequel vous allez réaliser votre toute première mosaïque, c'est-à-dire l'objet sur lequel vous souhaitez créer un décor graphique à l'aide de différents petits morceaux de carrelage, grès, émaux, pâtes de verre ou encore céramiques appelés "tesselles". C'est selon vos préférences et vos goûts. Vous pourrez ainsi les découper en carrés, triangles, etc. Pour les débutantes, la rédaction vous conseille de commencer avec un support de petite taille à la surface plane pour vous faire la main, à l'image d'un dessous de plat, d'un cadre en bois ou encore d'un porte-savon. Laissez donc de côté les objets les plus délicats tels que les cache-pots, ou du moins, gardez-les pour un peu plus tard, lorsque vous maîtriserez l'art de la mosaïque.

Conseil n°3 : privilégier la pose directe

La mosaïque est un art décoratif très ancien qui sert à décorer les murs, le sol ou encore de nombreux objets à l'image de miroirs ou autres boîtes de rangement. Accessible à toutes, il demande néanmoins beaucoup de patience et de précision. Pour y parvenir, plusieurs techniques sont possibles : la pose indirecte, qui consiste à coller provisoirement les tesselles à l'envers sur du papier kraft ou cartonné, et la pose directe, bien plus simple, qui consiste à les coller directement sur le support. À privilégier, donc, pour les débutantes !

Comment faire ? Pas de panique, cela n'est pas compliqué. Commencez par dessiner un croquis du motif que vous souhaitez réaliser ou à le décalquer si vous n'êtes pas certaine de votre coup de crayon. Vous n'aurez plus qu'à suivre le modèle en collant les petits carrés ou triangles au bon endroit, au fur et à mesure. Si vous ne souhaitez pas les découper vous-même, optez pour des kits prêts à l'emploi qui vous feront gagner un temps considérable. Une fois la mosaïque réalisée, il faut alors procéder aux finitions, en posant le joint. Le but ? Assurer l'étanchéité et faire en sorte que l'ensemble des tesselles soient réunies. Pour cela, mélangez la poudre avec de l'eau puis appliquez la pâte obtenue avec une spatule. Laissez sécher, et le tour est joué.

L'astuce de la rédaction : Si vraiment l'inspiration vous manquait ou que vous n'y arriviez pas, n'hésitez pas à consulter des tutoriels en ligne qui vous seront d'une aide précieuse au moment venu.

 
0 commentaire - Mosaïque : 3 conseils pour bien débuter
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]