L'accès au logement

L'accès au logement©Fotolia

Tout d'abord, cela semble être évident, mais un terrain plat sera forcément plus praticable ! L'attention portée à l'accessibilité du logement doit donc débuter dès la recherche de la parcelle constructible. Si vous prévoyez un jardin arboré et fleuri, identifiez d'abord une large place de parking et évitez les allées sinueuses ou réalisées en gravier. Il faut au contraire établir un cheminement clair, et si possible droit, jusqu'à la maison.

Si dénivellation du terrain il y a, il vous faudra sans doute installer une rampe. La loi indique que la pente de celle-ci devra être inférieure à 5%, et que deux paliers de repos (en bas et en haut) seront nécessaires. Largeur de la rampe d'accès ? 1,20 m minimum.

Les personnes à mobilité réduite recherchent généralement des logements de plain-pied. Selon le texte, il est obligatoire de garantir un accès au balcon ou à la terrasse depuis au moins une pièce de vie. Pour cela, créez de larges baies vitrées sans margelle, pour faciliter le déplacement du fauteuil.

Dans la maison, planifiez des couloirs d'au moins 90 cm de large, afin que la personne puisse faire tourner les roues de son fauteuil sans risquer de se cogner.

 
0 commentaire - L'accès au logement
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]