Comment bien porter le kimono, de l'été à la mi-saison ?

Chargement en cours
 La blogueuse Alexandra Lapp en kimono, caraco et jean effrangé, à la Fashion Week de Berlin printemps-été 2018, le 8 juillet 2017.

La blogueuse Alexandra Lapp en kimono, caraco et jean effrangé, à la Fashion Week de Berlin printemps-été 2018, le 8 juillet 2017.

1/2
© Getty Images, Christian Vierig
A lire aussi

Anthony Vincent

Uni ou imprimé, à franges ou bien brodé, le kimono se prête à toutes les interprétations grâce à ses vastes surfaces de tissus qui laissent libre cours à l'imagination des créateurs et des marques. Suivez nos conseils pour le porter avec audace et modernité.

Une veste venue d'ailleursCe vêtement en forme de T traditionnellement composé de sept pans de tissus vient à l'origine de Chine, et s'est propagé au Japon à partir du Ve siècle. Porté initialement comme un vêtement de dessous par l'aristocratie, le "kosode" se voit également adopté par les samouraïs comme tenue d'extérieur au début du XIIe siècle, puis se propage à toute la population. Dès le XIXe siècle, les Françaises commencent à le porter comme vêtement d'intérieur orientalisant, réinventé par des couturiers comme Paul Poiret ou Madeleine Vionnet.Offrant de vastes surfaces de tissus à l'imagination, le kimono continue d'inspirer nombre de créateurs contemporains tels que Yves Saint Laurent, Jean Paul Gaultier, Yohji Yamamoto, Haider Ackermann ou encore John Galliano, et des marques grand publics. Au point de devenir aujourd'hui un basique de la garde-robe occidentale ?Grâce à ses jeux de drapés, le kimono valorise la nuque et les poignets tout en légèreté. Il permet donc de se draper d'élégance pendant les fraîches soirées d'été ou durant les périodes de mi-saison à la météo capricieuse. Pour bien le porter, il vaut mieux le décaler de ses origines japonaises aristocrates :

Avec un pantalon de tailleurPour aller au bureau, osez troquer votre blazer contre un kimono aux accents d'ailleurs. Mieux vaut alors le choisir court ou mi-long dans une couleur plutôt neutre, uni ou avec des imprimés discrets afin de l'associer à un pantalon de tailleur dans les mêmes tons, et un chemiser, afin de dégriser votre tenue de travail. De quoi ajouter un soupçon d'exotisme et de légèreté dans l'open space, tout en restant professionnelle.

Avec un jean effrangéSkinny, slim, droit ou boyfriend, le jean reste un basique sans cesse réinventé. Version 2017, il se porte effrangé au bout, un gimmick mode facile à réaliser maison en effilochant le bas d'un jean longtemps délaissé afin de le réactualiser. Mixez le à un tee-shirt ou un à petit haut et des souliers plats pour en faire la toile de fond sobre d'un kimono audacieux par ses imprimés ou son long volume. Pensez à une paire de mules à talons ou de slippers pour signer votre allure.

Avec un hoodiePour décaler complètement cette veste japonisante à l'allure plus bohème que citadine, prenez-en le total contre-pied grâce à une pièce plus street telle que le hoodie. Loin d'être réservé aux ados et aux week-ends de farniente, le sweat à capuche a gagné en respectabilité depuis que Karl Lagerfeld en a habillé sa mariée du défilé Chanel haute couture printemps-été 2016. Complétez le tableau avec une jupe plissée ou une jupe-culotte, des sneakers minimalistes, et un kimono mi-long pour un look de modeuse frondeuse.

 
0 commentaire - Comment bien porter le kimono, de l'été à la mi-saison ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]