Comment porter les motifs sans faire tapisserie ?

Chargement en cours
 Streetstyle de Marina Ruy Barbosa au défilé Dolce & Gabbana durant la Fashion Week printemps-été 2018 de Milan, le 24 septembre 2017.

Streetstyle de Marina Ruy Barbosa au défilé Dolce & Gabbana durant la Fashion Week printemps-été 2018 de Milan, le 24 septembre 2017.

1/2
© Getty Images, Timur Emek
A lire aussi

Hélène Garçon

Les créateurs mettent la mode au tapis cet automne-hiver 2017/2018 en réinventant l'imprimé floral, qui tenait déjà le haut du pavé cet été. Version pop, baroque ou oversize, les motifs à fleurs nous replongent tout droit dans les seventies et redorent le blason du kitsh, qui s'impose même comme le nouveau cool.

Tenez-le vous pour dit : cette saison, la tapisserie n'ornera pas seulement les murs mais aussi les penderies. La folie des tissus tapageurs et richement ornementés a contaminé les créateurs, qui ne jurent plus que par les fleurs. Bien loin des motifs romantiques et délicats qui ornaient vos robes estivales, cet automne, les fleurs se la jouent nature morte et pot-pourri en se déclinant dans une palette de couleurs un peu passées, comme le lie-de-vin, le vieux rose, le mauve ou encore le vert kaki. Héritages des années 1970 qui reviennent en force cette saison, ces imprimés oversize et chargés se conjuguent sur les défilés avec des textiles chatoyants tels que le lamé, le velours et la (fausse) fourrure. Too much ? Oui, et c'est justement le but des créateurs qui flirtent avec le ringard, repoussant encore un peu plus les limites du mauvais goût, quitte à mettre les deux pieds dedans.

Des basiques avec du floral

Comment composer avec une tendance qui puise ses inspirations dans le baroque sans faire de fausses notes ? Pour ne pas que l'on vous confonde avec le papier peint, optez pour une seule pièce imprimée. Cela peut-être un chemisier en soie, une veste en brocart, un pantalon en velours ou bien un pull brodé, piochés en boutique ou en friperie. Si vous avez opté pour la veste ou le pull floral, jouez la carte du minimalisme. Oubliez les robes en velours ou les jupes dorées, au risque de tomber dans la caricature de la bourgeoise un peu barrée, et ressortez vos bons vieux basiques comme un jean et une chemise blanche, que l'on n'hésite pas à faire dépasser du pull-over ou de la veste pour une silhouette décontractée. Même chose pour les chemisiers ou les robes longues : on casse le look de châtelaine en mixant l'imprimé floral avec des pièces contemporaines comme des baskets, des bottines chelsea ou une veste en cuir. Pour une dégaine à la pointe de la tendance, vous pouvez même oser un modèle type perfecto en cuir lamé, le but étant de trouver le bon équilibre entre l'ancien et le moderne.

Le contraste au service du style

Moins attendu et plus élaboré, le motif floral sur des grosses pièces comme les jupes et les pantalons est aussi une bonne façon d'adopter la tendance tapisserie. On optera alors pour des coupes taille haute, et s'il s'agit d'une jupe, d'un modèle ajusté avec une longueur qui arrive au-dessus ou au niveau du genou. Pour éviter d'alourdir davantage la silhouette, mixez votre pièce florale avec un t-shirt, un pull en mohair uni ou une blouse légère. Côté manteau, on adore le combo pantalon cigarette fleuri et blouson d'aviateur oversize. En ce qui concerne le total look tapisserie, il est à éviter, à moins de mixer des fleurs tape-à-l'oeil avec un motif floral ton sur ton. Vous l'aurez compris, pour dépoussiérer cette tendance, il faudra miser sur le contraste !

 
0 commentaire - Comment porter les motifs sans faire tapisserie ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]