Comment porter les perles sans faire vieillot ?

Chargement en cours
 La blogueuse Amelie Lloyd portant un jean piqué de perles, à Paris le 2 avril 2017.

La blogueuse Amelie Lloyd portant un jean piqué de perles, à Paris le 2 avril 2017.

1/2
© Getty Images, Edward Berthelot
A lire aussi

Anthony Vincent

Vous la pensiez ringarde, connotée grand-mère ? Cette gemme organique revient pourtant sur le devant des podiums, et à tous les étages de votre penderie. À la seule condition de bien la décaler de ses origines bourgeoises.

Tombé en désuétude du côté de la joaillerie, la perle de culture s'offrent une seconde jeunesse du côté de votre penderie. Cette concrétion calcaire, généralement blanche aux reflets nacrés, fabriquée par certains mollusques bivalves dont les huîtres, orne en rang les cous de nos grands-mères. Lady Di et Gabrielle Chanel en faisaient même la signature de leur allure bourgeoise. Des icônes d'un autre âge, qui reviennent au goût du jour grâce à de savants détours stylistiques.

Des grandes maisons à la grande distribution

En effet, cette année 2017 marque les vingt ans de la disparition de l'ancienne princesse de Galles, ce qui a inspiré de nombreux créateurs pour réinterpréter les codes de son allure. Virgil Abloh, directeur artistique de la maison Off-White, a remixé des looks iconiques de Diana Spencer à la sauce streetwear pour un résultat radical. Partie intégrante de l'ADN Chanel, les perles se réinventent de saison en saison sous les doigts de Karl Lagerfeld pour décorer des boutons de tailleurs en tweed loin d'être classiques.

D'autres griffes vont plus loin dans le décalage en parsemant de perles jeans, pulls, veste, et autres manteaux, comme Mother of Pearls qui en a fait sa spécialité. Si les maisons de luxe Gucci, Givenchy ou Isabel Marant la twistent avec virtuosité, la tendance s'affirme également du côté de la grande distribution comme chez Zara, Mango, ou H&M pour le plus grand plaisir des petits budgets.

L'art précieux du décalage

Vous l'aurez compris, ce n'est pas la perle en tant que parure de bijoux qui devient tendance, mais bien son décalage inattendu. En boucles d'oreilles arty, ras-de-cou radical, ou bracelet gri-gri, oui, mais jamais le tout à la fois pour éviter l'effet "mémérisant" de brillants trop bien assortis. C'est surtout du côté de la penderie que la perle se pique d'élégance. Aventurière du style, vous pouvez l'adopter sur plusieurs pièces à la fois si vous avez un véritable coup de coeur pour cette vogue, mais sur des détails pour éviter l'overdose de nacre : en liseré d'un jean, boutonnage d'une veste, et décorations de souliers comme chez Claudie Pierlot.

Autrement, mieux vaut l'adopter sur une pièce forte à la fois. Pour la dérider, misez sur des rencontres de matières inattendues : la délicatesse de la nacre contre le côté brut du denim ou du cuir. Ou sa dureté précieuse piqué dans la douceur d'une maille moelleuse. Pour esquiver l'effet premier degré d'un haut serti de perles au niveau du cou, pensez encore une fois à mixez les codes en misant sur un look bohème ou rock, bien loin du strict BCBG.

Facile à adopter, la perle apporte en plus un supplément d'âme et de lumière à n'importe quelle silhouette automnale, grâce à ses reflets nacrés. Un éclat singulier qui sied également à merveille aux accessoires : au bord d'un gant, serti sur le talon d'une paire de derbies, de richelieus, ou de ballerines, ou parant le rabat d'un sac, cette gemme organique peut rendre n'importe quelle pièce de votre penderie chic.

 
0 commentaire - Comment porter les perles sans faire vieillot ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]