Les astuces pour bien choisir son soutien-gorge

Chargement en cours
1/2
© Fotolia
A lire aussi

Purepeople

Pour avoir une silhouette harmonieuse et ce, que l'on soit ronde ou menue, il est primordial de porter une lingerie adaptée à sa morphologie. Et s'il parait simple de choisir une culotte, l'achat d'un soutien-gorge peut s'avérer un peu plus compliqué. Voici quelques astuces à suivre pour choisir le soutien-gorge qu'il vous faut.

La taille

La taille d'un soutien-gorge est ainsi faite : le nombre (80-85-90 etc...) correspond au tour de dos tandis que la lettre (A,B,C...) définit la profondeur du bonnet. Il est donc important, pour choisir la bonne taille, de prendre ses mensurations à l'aide d'un mètre de couturière. Pour celles qui ne savent pas faire ou qui ne possède pas le bon instrument, les vendeuses en boutiques de lingerie peuvent tout à fait prendre les mesures elles-mêmes. Celles qui souhaitent se débrouiller seules peuvent procéder ainsi. Pour le tour du dos, on entour son buste avec le mètre, juste sous la poitrine, en soulevant légèrement les seins pour les poitrines les plus généreuse. Pour mesurer la profondeur de bonnet qu'il faut, on procède de la même manière mais en faisant passer le mètre sur la poitrine, pile en son milieu au niveau du téton. Ensuite, il suffit de trouver un tableau de conversion des mensurations sur Internet ou de se rendre en boutique pour confier ses mesures à une conseillère.

Le confort

Un soutien-gorge à la bonne taille ne doit pas comprimer. Il ne doit pas creuser la chaire : si apparaissent des petits bourrelets au-dessus ou au-dessous du soutien-gorge, dans le dos, c'est qu'il est trop serré. C'est la même chose si la peau devient rouge là où est le soutien-gorge. La partie où est attaché le soutien-gorge dans le dos ne doit pas non plus remonter. L'avant et l'arrière du soutien-gorge doivent être bien face à face quand on se regarde de profile. Les bretelles ne doivent ni cisailler les épaules ni se décoller de la peau entre la poitrine et l'épaule. Le bonnet lui, doit parfaitement englober le sein : la baleine (petite tige de métal qui soutient la poitrine dans le bonnet) doit suivre l'arrondi du sein. Elle ne doit être ni trop courte, ni trop longue.

La forme

En fonction de la morphologie de la poitrine, différentes formes de soutien-gorge sont conseillées. Pour les poitrines menues, la forme push-up avec des bonnets un peu rembourrés peut permettre de gagner en volume. Pour un style plus romantique, plus girly, le soutien-gorge triangle sans armatures est du meilleur effet. En revanche, pour une poitrine généreuse, mieux-vaut opter pour un soutien-gorge à balconnets, qui remontent suffisamment haut entre les deux seins pour que rien ne déborde. Plus la poitrine est développée et plus il est important de choisir un modèle avec des bretelles assez larges.

Les essayages

Pour ne pas se tromper, il est primordial d'essayer le soutien-gorge avant de l'acheter. C'est long et fastidieux mais c'est une corvée qui permet de dénicher le bon modèle, la taille adéquate et de tester plusieurs tailles, plusieurs modèles. Au moment d'essayer son soutien-gorge, il est bon de repasser son t-shirt par-dessus pour voir le rendu. La poitrine doit être maintenue, assez haute, le soutien-gorge ne doit pas marquer ni dans le dos, ni au niveau du bonnet.

 
0 commentaire - Les astuces pour bien choisir son soutien-gorge
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]