Pourquoi oser le rose ?

Chargement en cours
 Giovanna Battaglia au défilé Coach printemps-été 2017 à New York, le 13 septembre 2016.

Giovanna Battaglia au défilé Coach printemps-été 2017 à New York, le 13 septembre 2016.

1/3
© Abaca, Bertrand-Hillion Marie-Paola
A lire aussi

Hélène Garçon

Déjà plébiscité par les créateurs cet été 2016, le rose joue les prolongations en s'invitant sur les défilés automne-hiver 2016/2017. Une raison suffisante pour l'adopter dans vos penderies ? Oui, et voici pourquoi !

Barbie a le vent en poupe ! La célèbre poupée, qui a vu le jour dans les années 1950, semble avoir inspiré la plupart des créateurs pour leurs collections automne-hiver 2016/2017, qui ont mis le rose bubble-gum à l'honneur. En total look chez Gucci, qui le porte sur des maxi-fourrures aux faux airs de Barbapapa, en version party-girl chez Dolce & Gabbana qui ne jure que par les sequins, ou sur le fameux tailleur en tweed chez Chanel, le rose est revisité sous toutes les coutures pour cet hiver. Devant une telle offre, aussi variée qu'osée, difficile de se projeter dans ce style vestimentaire sans s'imaginer en poupée Barbie ! Et si, au final, ce n'était pas une si mauvaise idée ?

C'est le moment d'oser le total look !

Face aux récents événements qui ont eu lieu en France, et ailleurs dans le monde, les acteurs de la mode se sont donnés pour mission de ramener un peu de fantaisie dans notre quotidien, en réhabilitant les couleurs pop et les matières scintillantes, laissées pour compte ces dernières années, longtemps emprisonnées sous le joug du minimalisme. Pour la collection automne-hiver 2016-2017, un seul maître-mot : l'audace ! En version poudré, bonbon ou pailleté, le rose sort l'artillerie lourde cet hiver, placé plus que jamais sous le signe de la féminité et de la sensualité.

Et puisque la mode est à l'excentricité, pourquoi ne pas en profiter pour lâcher les chevaux et oser le total look ? Une fois n'est pas coutume, le color block n'est plus relégué au rang de fashion faux-pas, mais doit quand même répondre à une seule règle : éviter le rose clinquant ! Choisissez votre ensemble veste-pantalon, ou votre maxi-robe dans un rose doux et léger, comme un rose poudré ou pastel, plutôt qu'un rose fuschia qui risque de donner des conjonctivites à tous vos collègues. Au moment où les températures vont commencer à dégringoler, sortez couvertes avec un maxi-pull passé sur une robe longue, ou un col roulé sous votre veste de tailleur pantalon, et préparez-vous à devenir la nouvelle prêtresse mode de votre quartier.

Casser le côté fillette du rose

Le problème souvent rencontré avec le rose, ce sont les stéréotypes. " Nunuche ", " girly ", " Barbie ". Depuis toujours, cette couleur est associée aux petites filles, et se retrouve donc amalgamée à un caractère innocent, voire même naïf. Symbole de tendresse et de douceur, elle peut pourtant accentuer la féminité, à condition de la marier aux bonnes matières. Pour casser le côté un peu trop "enfantin" du rose, l'important est de miser sur le contraste en l'associant avec des matières brutes, comme le denim ou le cuir. La combinaison pull torsadé rose, jean droit en denim et baskets blanches est une valeur sûre pour toutes celles qui veulent commencer à voir la vie en rose. Les plus audacieuses pourront, quant à elles, oser le long manteau rose, à porter avec un jean brut, ainsi qu'avec du gris, du blanc ou du noir.

Les rockeuses dans l'âme peuvent également marier leur veste en cuir noir avec un pantalon large rose en matière fluide, ou bien leur jupe crayon en cuir avec un pull doudou couleur vieux rose. L'important étant de ne pas juxtaposer dans une même tenue du rose, du jean et du cuir, ce qui, pour le coup, risquerait de dissoudre le côté sensuel et chaleureux apporté par la couleur rose.

Les accessoires roses : oui, mais avec parcimonie !

Côté accessoires, là encore, tout est une question de dosage. Si vous avez craqué pour une robe rose bonbon, pas question de sortir les talons aiguilles, beaucoup trop féminins. Optez plutôt pour des chaussures plates comme des baskets. Si vous tenez vraiment à gagner quelques centimètres, tournez-vous de préférence vers des boots à talons carrés. Quant aux accessoires roses, hormis une écharpe ou une montre, ils sont à proscrire... Et cela vaut tout autant pour les montures de lunettes que pour les chapeaux rose fuschia, à laisser évidemment à Barbie !

 
1 commentaire - Pourquoi oser le rose ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]