3 pièces mode qui ont participé à l'émancipation de la femme

Chargement en cours
 La danseuse Micheline Bernardini porte le Bikini Reard à Molitor, en 1946.

La danseuse Micheline Bernardini porte le Bikini Reard à Molitor, en 1946.

1/3
© Getty Images, Keystone - Collection Hulton Archive
A lire aussi

Justine Fiordelli

La mode a un rôle à jouer dans la libération du corps féminin ! À l'occasion de la Journée internationale de la femme, célébrée le 8 mars, retour sur trois pièces de votre dressing qui y ont participé.

Le bikini : en 1946

Synonyme de séduction et de sex-appeal, le bikini est créé pour la toute première fois en juillet 1946, par un certain Louis Réard, ingénieur français. Si à l'époque les mannequins crient au scandale et refusent de le porter car il est trop dénudé, le maillot de bain deux-pièces connaît finalement son heure de gloire dans les années 1950. Porté au cinéma par de nombreuses actrices dont Marilyn Monroe et Brigitte Bardot, il fait partie des symboles incontournables de l'émancipation de la femme et se veut aujourd'hui une pièce mode emblématique.

La mini-jupe : en 1964

Apparue en 1964, la mini-jupe fait l'effet d'une bombe dans le vestiaire féminin et bouleverse les codes. À l'époque, tout le monde porte des jupes longues qui recouvrent l'intégralité des jambes. Raison pour laquelle il était jusqu'alors impensable de laisser apparaître ses genoux. Celle qui a osé braver les tabous ? La créatrice britannique Mary Quant, la première à avoir osé raccourcir la jupe, suivie, dans l'Hexagone, d'André Courrèges qui est le premier couturier français à créer une collection de prêt-porter la mettant à l'honneur.

Le smoking pour femme : en 1966

Dans les années 1960 les femmes continuent à se libérer ! Le dernier né des vêtements féminins ? Le smoking pour femme, que l'on doit à Yves Saint Laurent. Exclusivement masculin jusqu'en 1966, il connaît cette année-là son apogée et entre dans les vêtements qui symbolisent l'émancipation de la femme.

 
13 commentaires - 3 pièces mode qui ont participé à l'émancipation de la femme
  • avatar
    moone -

    Bien , d'accord c'est ma génération ... on en a profité , mais attention : pas un pouce de graisse disgracieuse : c'est aussi le signal d'une meilleure hygiène du corps : sport , marche , natation etc en Europe pas en orient ....
    tout ça couplé avec ménage ,profession , aucun allègement du quotidien ... no comment !!!!!!!

  • avatar
    zandorff -

    Leurs mini-jupes c'est la version burka ou quoi ?

  • avatar
    yakapadire -

    je vois qu il y a des retours de ménopause : et oui c est moche les femmes en dé labrements!!!!!!!!

    avatar
    dan51 -

    yakapa,je trouve que le français vieilli mal;bedonnant,chauve et moche
    les italiens s'en sorte mieux;plus sexis en vieillissant
    on à beau étre vieille on reste sexie quand méme si on ne porte plus la mini-jupe depuis 40ans
    c'est marrant vous les hommes vous avez des ambitions des femmes
    qui sont trop jeunes pour vous et que vous attirez avec votre compte en banque

  • avatar
    yakapadire -

    pour la mini jupe svp changez la photo c était 2 fois plus court!

  • avatar
    torres1 -

    ce texte pour les flagorneurs de la gent féminine et en particulier pour le "progressiste" GOLDORAK mdr!
    La flatterie n'émane jamais des grandes âmes , elle est l'APANAGE des "petits esprits" qui réussissent à se rapetisser encore pour mieux renter dans la sphère vitale de la personne autour de laquelle ils gravitent! Honoré de Balzac ça à quand même une autre gueule que les commentaires poisseux de Goldorak
    Pour lolotte et ses copines
    On est sensible à la flatterie dans la mesure ou soi-même on se flatte! Paul Valery qu'est ce que t'en penses LOLOTTE !!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]