Canicule : interdits de shorts, des conducteurs de bus portent la jupe

Canicule : interdits de shorts, des conducteurs de bus portent la jupe

À Nantes, les conducteurs de bus protestent contre l'interdiction de porter des shorts.

A lire aussi

Hélène Demarly

À Nantes mardi 20 juin 2017, six conducteurs de bus et de tram sont venu travailler en jupe. Un signe de protestation contre l'interdiction de porter un bermuda malgré la canicule.

La Société Semitan qui gère le réseau de transports en commun de l'agglomération nantaise interdit à ses conducteurs, malgré l'épisode caniculaire que traverse l'Hexagone, de porter shorts, bermudas ou pantacourts. Une décision que dénoncent plusieurs salariés, qui réclament le droit de conduire en tenue plus légère lorsque la température dépasse les 30 degrés. "On a une tenue qui n'est pas adaptée à ces fortes chaleurs. On envie presque les femmes dans ces moments-là", raconte dans une interview vidéo à Presse Océan le conducteur CFDT Didier Sauvetre. D'où l'idée de venir en jupe, puisque c'est "une tenue autorisée" dans l'entreprise.

Des températures proches de 50° derrière le pare-brise

"Il y a là une forme de discrimination. Les conductrices peuvent mettre une jupe. Pas les hommes", explique quant à lui Gabriel Magner, délégué CFDT au micro de France Bleu Loire Océan. Il dénonce également des conditions de travail "pas acceptables", car en période de canicule, les températures sont "proches de 50° derrière (les) pares-brises", précisant que les bus ne sont pas équipés de climatisation.

L'argument de la Semitan pour refuser le port du short ? L'image de l'entreprise. Un argument que Gabriel Magner balaye d'un revers de la main : "Une fois que le portillon est fermé, nous sommes des hommes troncs au volant de notre véhicule, rien ne se voit."

 
1 commentaire - Canicule : interdits de shorts, des conducteurs de bus portent la jupe
  • avatar
    alainposteur -

    Bravo car les dirigeants de l"entreprises bénéficient de la clim dans leurs bureaux et voitures. Les usagers se foutent de "l'image" de la société, ils veulent se déplacer en sécurité dans des bus propres et arriver à l'heure.
    J'ai peur cependant que les conductrices de bus prennent exemple sur leur collègues masculins en venant au travail les jambes poilues.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]