Christian Lacroix : les dessous de sa collaboration avec Aubade

Christian Lacroix : les dessous de sa collaboration avec Aubade

Christian Lacroix lors d'une séance photo au Théâtre National de Bavière à Munich, le 27 mars 2011.

A lire aussi

Hélène Garçon

Sept ans après avoir rendu son tablier de styliste, Christian Lacroix est retourné à ses crayons et ses aiguilles le temps d'une collection capsule avec la marque de lingerie française Aubade. Pour Grazia, le créateur est revenu sur les dessous de cette ligne de lingerie féminine et raffinée.

"Sexy" est le maître-mot de la collection capsule imaginée par le créateur arlésien pour la marque de lingerie Aubade. Revisitant l'une des lignes iconiques de la griffe de dessous nommée "Idylle Parisienne", Christian Lacroix a créé un motif floral raffiné pour habiller les neuf pièces de la collection, laquelle se décline en deux thèmes féminins. L'un, très frais aux couleurs estivales disponible depuis le mois de juillet. L'autre, beaucoup plus séducteur, à s'offrir dès le mois d'octobre.

"Aubade me rappelle les boutiques de lingerie des années 1950"

Une collaboration hautement sensuelle qui dénote un peu des projets de design de trains, tramways et hôtels auxquels avait contribué Christian Lacroix en 2010. Cette même année, le créateur était allé jusqu'à déclarer n'avoir "jamais pris beaucoup de plaisir à dessiner des petites culottes", ainsi que le lui a fait remarquer à très juste titre le magazine Grazia lors de leur entrevue. Et le créateur de se justifier : "Techniquement, je n'ai rien dessiné, je signe seulement l'imprimé qui habille ces pièces. Plus sérieusement, Aubade me rappelle les boutiques de lingerie des années 1950 quand ma mère me laissait l'accompagner." Quant à son penchant pour s'associer à des marques diamétralement opposées à la mode, comme la bouteille Suze ou les tampons hygiéniques Nana, le styliste réplique : "Je ne laisse pas derrière moi que des robes couture mais aussi des trains, des biscuits. J'aime ces contrastes."

Christian Lacroix sans Lacroix

Autant de projets qui lui permettent ainsi de poser à nouveau sa griffe, après qu'il soit parti de la maison de couture qui porte encore son nom. En claquant la porte de la marque qu'il a créée, ce n'est pas seulement son patronyme que Christian Lacroix a laissé, mais également un immense patrimoine stylistique, qui avait fait sa renommée dans les années 1980. Depuis, le designer tente de continuer à exister par lui-même, en mettant ses années d'expérience au service d'entreprises aussi différentes qu'Aubade ou la SNCF, et de recréer un monde sur lequel il peut enfin avoir une emprise. "Enfant déjà, je redessinais mon environnement tel que je voulais qu'il soit. Une façon peut-être de conjurer mon angoisse face à un monde qui ne me correspondait pas tout à fait", a-t-il supposé lors de son interview avec Grazia.

 
0 commentaire - Christian Lacroix : les dessous de sa collaboration avec Aubade
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]