Du cuir en peau humaine fabriqué à partir de l'ADN d'Alexander McQueen

Chargement en cours
 Alexander McQueen aux CFDA Awards à New York, le 2 juin 2003.

Alexander McQueen aux CFDA Awards à New York, le 2 juin 2003.

1/2
© Abaca, Van Tine Dennis/Photoshot
A lire aussi

Hélène Demarly

Créer une ligne de sac et vêtements à partir de peau humaine, c'est l'idée pour le moins étrange qu'à eu une étudiante de la prestigieuse école britannique de mode Central Saint Martins. Et pas n'importe quelle peau, puisqu'il s'agit de celle du célèbre couturier anglais Alexander McQueen, décédé en 2010.

Tina Gorjanc, étudiante slovène à l'école de mode Central Saint Martins a présenté pour son projet de fin d'étude, des sacs en peau de cochon, dans le but de les faire ressembler à de la peau humaine, et surtout à celle d'Alexander McQueen. Connu pour son sens de la provoc, celui-ci avait accroché des mèches de ses propres cheveux aux étiquettes des pièces de sa première collection "Jack The Ripper Stalks his Victims", dont l'étudiante a pu se procurer un exemplaire, pour recréer ainsi de la peau grâce à l'ADN contenu dans les cheveux.

Un projet théorique mais techniquement et légalement possible

Un projet qui reste pour l'instant et heureusement purement fictif, mais qui pourrait en réalité voir le jour. Car il existe un vide juridique autour de la protection des informations biologiques. "Une étudiante comme moi a pu déposer une demande de brevet pour du matériel extrait de l'information biologique d'Alexander McQueen et il n'y avait aucune législation pour m'en empêcher", a en effet expliqué l'étudiante, interrogée par le quotidien britannique The Telegraph.

Du cuir humain

"La peau conçue en laboratoire ne ressemble pas à de la peau humaine parce que nous utilisons seulement les deux premières couches qui composent cette matière. La technique utilisée pour cultiver les cellules qui constitueront le cuir est la même que celle utilisée pour des cuirs d'animaux. Le produit final ressemble à n'importe quel cuir", détaille la jeune fille. À un détail près, la peau réagit au soleil, et peut-être endommagée par les rayons UV. À moins de l'enduire de crème solaire...

Bien entendu, d'un point de vue éthique, ce projet soulève de nombreuses réactions. Ce à quoi Tina Gorjanc répond : "De nombreuses personnes pensent que mon projet est horrible. Cependant, la procédure que j'utilise pour concevoir du cuir ne comprend pas l'abattage d'animaux. Tout est créé en laboratoire et aucun humain n'est blessé !".

 
1 commentaire - Du cuir en peau humaine fabriqué à partir de l'ADN d'Alexander McQueen
  • sharon17 -

    rien que le terme de peau humaine (qui n'en est pas!!) cela me rappelle de sombres moments de l'histoire...les camps......out cette fashionweek.

    cette tête chercheuse ferait mieux de se pencher sur des sujets plus sérieux. .....

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]