John Casablancas, zoom sur le faiseur de tops

Chargement en cours
 John Casablancas, patron de l\

John Casablancas, patron de l'agence Elite, entouré des mannequins Lisa Taylor et Tiny Tyson, le 25 février 1980.

1/2
© Abaca, TNS
A lire aussi

Justine Fiordelli

Il est le fondateur de l'agence de mannequins Elite et restera à jamais gravé dans les mémoires ! Surnommé le "faiseur de tops" et disparu en juillet 2013 à l'âge de 70 ans, John Casablancas fait aujourd'hui l'objet d'un documentaire retraçant sa vie (dont il assume lui-même la voix-off, car elle a été enregistrée en 2011, avant qu'il ne décède), intitulé John Casablancas, l'homme qui aimait les femmes et réalisé par son ami Hubert Woroniecki. L'occasion de revenir sur son parcours marqué, notamment, par ses nombreuses conquêtes féminines, qui ont rythmé la planète mode et continuent aujourd'hui de "fasciner", mais surtout par le nombre de mannequins qu'il a découvert et mis en lumière.

Un playboy né

Né le 12 décembre 1942 à Manhattan, dans l'Etat de New York, John Casablancas est un séducteur né, qui a toujours beaucoup plu aux femmes. Un côté playboy, objet de nombreux scandales, mais qui ne semble en aucune façon aujourd'hui être le fondement du documentaire. "John n'a pas créé une agence de mannequins dans le but de séduire des filles. C'est plutôt l'inverse : s'il a créé Elite, c'est parce qu'il a toujours plu aux filles et qu'il les comprenait comme personne", explique le réalisateur Hubert Woroniecki, qui a pu travailler à ses côtés au sein de l'agence Elite, en tant qu'agent de mannequins.

Pourtant, l'homme n'a jamais caché avoir eu des rapports sexuels avec de jeunes et charmantes top models. Loin de là ! En 1982, il confiait à Paris Match accorder beaucoup d'importance au physique de ces dames : "(...) Pourvu qu'elle fasse au moins 1,74m et qu'elle soit sublime". Avec ces nombreuses conquêtes à son actif, il s'était attirer les foudres de la presse de l'époque, notamment en s'affichant publiquement aux côtés du mannequin Stephanie Seymour au début des années 1980. La raison ? Leur importante différence d'âge : elle n'avait que 16 ans et lui 42. Sans oublier qu'il était, en prime, déjà marié. Une liaison au coeur du scandale mais qui avait pourtant duré pas moins de deux ans.

L'initiateur des top models

Amoureux des femmes, John Casablancas est également celui qui a permis de découvrir les plus grands noms du mannequinat, à l'époque mais encore aujourd'hui. Naomi Campbell, Cindy Crawford, Linda Evangelista, Gisele Bündchen, Kate Moss... Sans lui, ces canons de beauté n'auraient peut être pas percé. En les intégrant à son agence Elite, il leur a ouvert la voie du succès. Et ça, ça n'a pas de prix.

 
0 commentaire - John Casablancas, zoom sur le faiseur de tops
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]