L'auteure du Diable s'habille en Prada regrette d'avoir écrit son livre

Chargement en cours
 Portrait officiel de Lauren Weisberger, l'auteure du best-seller Le Diable s'habille en Prada.

Portrait officiel de Lauren Weisberger, l'auteure du best-seller Le Diable s'habille en Prada.

1/2
© Getty Images, Myung J. Chun
A lire aussi

Hélène Garçon

En 2003, Lauren Weisberger publiait son best-seller Le Diable s'habille en Prada, adapté au cinéma trois ans plus tard. À l'image du livre, le succès du film de David Frankel ne se fait pas attendre et devient rapidement l'un des plus grands succès d'Hollywood. L'histoire ? Celle d'une jeune journaliste pleine d'ambition, campée par Anne Hathaway, qui décroche un poste dans la rédaction d'un prestigieux magazine de mode, dont les commandes sont tenues par Meryl Streep, rédactrice en chef tyrannique à l'écran. Un personnage carriériste et sans pitié qui n'est pas sans rappeler Anna Wintour, rédactrice en chef du Vogue américain, considérée comme la papesse de la mode dans le milieu.

Il a beau être fictif, la célèbre journaliste américaine se reconnaît immédiatement dans ce portrait peu flatteur dressé par Lauren Weisberger, qui réfutait déjà, à l'époque, s'être inspirée directement de la rédactrice du Vogue pour son personnage. "C'était un travail de fiction, mais évidemment inspiré de mon expérience à Vogue, a-t-elle répété récemment lors d'une interview au Times. Une expérience que j'ai embellie, c'est certain". Malgré les dénégations de la jeune femme, qui affirme ne pas avoir écrit son ouvrage par esprit de revanche, l'équipe d'Anna Wintour voit rouge et s'attaque au livre, qui devient l'objet de virulentes critiques lors de sa parution. L'auteure du best-seller, qui n'avait pas été épargnée, digère toujours mal les attaques dont elle a été victime : "Est ce que ça m'a bouleversée ? Ça m'a énormément bouleversée" confiait-elle au quotidien britannique, avant d'avouer que si elle pouvait remonter dans le temps, elle ne prendrait pas les mêmes décisions : "Je pense que si j'avais su quel genre d'accueil j'allais recevoir avec mon livre, je n'aurai pas été capable de l'écrire".

Sachant que son livre a été vendu à plus de 7 millions d'exemplaires dans le monde et a généré plus de 326 millions de dollars de recettes avec son adaptation cinématographique, Lauren Weisberger peut se féliciter de ne pas avoir des dons de médium !

 
0 commentaire - L'auteure du Diable s'habille en Prada regrette d'avoir écrit son livre
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]