La Fashion Week de Paris en chiffres

Chargement en cours
 Après son défilé "Chanel Airlines" d'octobre 2015, quelle surprise nous réserve Chanel pour la preésentation de sa collection automne-hiver 2016 ?

Après son défilé "Chanel Airlines" d'octobre 2015, quelle surprise nous réserve Chanel pour la preésentation de sa collection automne-hiver 2016 ?

1/2
© Getty Images, Dominique Charriau
A lire aussi

Caroline Cardona

C'est parti ! Pendant neuf jours, du 1er au 9 mars, la capitale de la mode va vivre au rythme des défilés de prêt-à-porter féminin automne-hiver.

6

C'est le nombre de mois que l'on doit attendre en théorie pour retrouver les pièces présentées pendant les défilés en boutique. Mais ce délai traditionnel est actuellement remis en question par le concept du "ready to buy", aussi appelé "see now, buy now", porté par des maisons américaines comme Burberry et Tom Ford. Celles-ci ont en effet présenté des vêtements disponibles immédiatement à la vente pour surfer sur le désir d'achat suscité par le défilé et ainsi être plus en phase avec les consommateurs et les réseaux sociaux. Le décalage d'une saison entre le défilé et la vente ne serait donc plus d'actualité. Une vision plus commerciale des Fashion Weeks, fortement réfutée par les fédérations française et italienne de couture qui y voient la fin du rêve pour les consommateurs et celle de la créativité pour les designers... Affaire à suivre !

25

Il s'agit du nombre de nationalités représentées parmi les créateurs venant des Pays-Bas, de Géorgie, d'Ukraine, de Belgique, des États-Unis... Si la grande majorité des maisons sont françaises, les noms derrière les créations sont cosmopolites ! Cette édition, il y en a un en particulier sur toutes les lèvres : il s'agit de Demna Gvasalia, créateur géorgien, qui présentera son premier défilé pour la prestigieuse maison Balenciaga, dimanche prochain. Il succède ainsi à l'Américain Alexander Wang, qui a choisi de consacrer tout son temps à sa propre marque. Quant à Dior, Lanvin et Leonard, elles présenteront les créations de leurs studios mais sans tête de gondole. En effet, ces prestigieuses maisons se retrouvent sans directeur artistique attitré pour cette édition. On peut donc s'attendre à de grandes annonces de nomination dans les prochains jours !

92

C'est le nombre de défilés dans le programme officiel pour cette édition 2016, soit un peu plus de 10 défilés par jour (10,22 très exactement). Certains mannequins pourraient enchaîner jusqu'à 6 shows par jour d'après le site Ykone. Un rythme exacerbé qui va mettre toute la fashion sphere parisienne sur les rotules. En 2013, le Monde chiffrait à 1500 les journalistes et photographes accrédités pendant l'événement. Il est estimé qu'un défilé peut réunir entre 200 à 1000 personnes, parmi les 5000 attendues à Paris pour cette semaine de la mode... un microcosme qu'il faut nourrir, loger, déplacer, amuser et placer pendant les défilés.

125 milliards

C'est le montant en euros du chiffre d'affaires généré par le prêt-à-porter en France, une profession qui représente 500 000 emplois d'après Madame Figaro. Les retombées des Fashion Weeks sont aussi de sacrées mannes financières pour les villes organisatrices. A New York par exemple, l'événement aurait rapporté 1 milliard d'euros en 2010 ! Mais lorsque l'on sait qu'un défilé de la maison Chanel peut atteindre la dizaine de millions d'euros - souvenez-vous de l'aéroport créé sous la nef du Grand Palais en octobre dernier - on comprend qu'un tel investissement doit rapporter gros. Très gros !

 
1 commentaire - La Fashion Week de Paris en chiffres
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]