La marque & Other Stories brise les tabous de la mode

La marque & Other Stories brise les tabous de la mode

& Other Stories brise les tabous de la mode

A lire aussi

Hélène Demarly

Alors que les mannequins trop maigres sont désormais interdites par la loi en France, et que les clichés retouchés devront obligatoirement porté la mention "photo retouchée", la marque & Other Stories surfe sur la tendance et fait la promotion de sa nouvelle collection de lingerie en montrant des femmes normales.

Et la branche haut de gamme de H&M a réussi son coup avec cette nouvelle campagne de publicité qui tranche radicalement avec les pubs habituelles pour vêtements. Marques de naissance, tatouages, poils, grains de beautés, cicatrices, formes... Aucune de ces femmes n'a été retouchée via un logiciel photo.

Des mannequins 100 % naturels

L'une a sur le corps un nombre incalculable de grains de beauté, une cicatrice sur le ventre, et quelques légers bourrelets. Une autre arbore une coupe afro et n'est pas épilée, et la troisième expose ses bras tatoués. Bref, finis les mannequins ultra minces et zéro défaut !

Des femmes, moins parfaites que les mannequins habituels, qui permettent aux clientes de la marque de mieux s'approprier les pièces proposées. Une collection qui se compose d'ailleurs de jolies pièces en coton ou en dentelle, de body noirs, de soutiens-gorge sexy ou romantiques, à armatures ou triangle, noir ou et rouge.

& Other Stories aime la diversité

Ce n'est pas une première pour la marque suédoise, qui a ouvert sa première boutique française en 2013 à Paris. À travers ses différentes campagnes, & Other Stories s'efforce toujours de promouvoir la diversité dans toutes ses formes. En août dernier, elle avait fait poser des mannequins transgenre, et on peut apercevoir sur son site Internet des femmes de plus de 70 ans et un mannequin non-voyant promouvoir les vêtements.

Encore une preuve que le monde de la mode change petit à petit. Les exemples ont été nombreux en 2015 : la mannequin Winnie Harlow, atteinte de vitiligo (une maladie qui décolore la peau), devenue égérie pour Desigual, le calendrier Pirelli qui pour la première fois de son histoire, a fait poser des personnalités comme Serena Williams ou Amy Schumer, loin des mannequins filiformes habituelles, ou encore Adele sans maquillage en couverture de Rolling Stone. Espérons que ce ne soit qu'un début.

 
0 commentaire - La marque & Other Stories brise les tabous de la mode
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]