Le ras-de-cou : faut-il encore oser ?

Chargement en cours
 Lily Rose Depp au défilé Chanel printemps-été 2016 au Grand Palais à Paris, le 6 octobre 2015.

Lily Rose Depp au défilé Chanel printemps-été 2016 au Grand Palais à Paris, le 6 octobre 2015.

1/3
© Abaca, Zabulon Laurent
A lire aussi

Hélène Demarly

Le collier ras-de-cou, désormais appelé "choker" fait son grand retour auprès des fashionistas. Est-ce décemment portable ? Et si oui comment ?

Bijou star des années 90, le collier ras-de-cou fait son come-back. On a pu le voir sur les podiums des plus grands défilés printemps-été 2016, notamment chez Lanvin et Balmain. Il est également présent dans la plupart des boutiques de prêt-à-porter au rayon accessoires, et existe dans tous les styles : en métal, avec des strass ou des perles, ou plus simplement en ruban. Mais ce sont surtout les people qui l'ont pour le moment adopté. Rihanna, Lily-Rose Depp, Kendall Jenner, Gigi Hadid, Taylor Swift ou encore Sienna Miller, elles osent toutes le ras-de-cou !

Comment le porter ?

Associez-le à un haut décolleté, un t-shirt ample ou une chemise à encolure dégagée, pour le mettre en lumière. Pour un côté sophistiqué le soir, vous pouvez l'adopter en version fantaisie avec strass ou petites pierres, à porter avec un smoking ou une robe longue. Look ultra-chic garanti ! Mais le choker s'accorde même avec une simple combinaison jean-pull-baskets, et permet de venir féminiser un look très streetwear. Enfin, si vous avez les traits carrés, il est le bijou à adopter pour adoucir votre visage.

Les faux-pas à éviter

Avec ses allures gothiques, tout droit sorties d'un épisode de Buffy contre les vampires, le choker (surtout ceux en plastique, en velours ou en imitation cuir) peut vite faire ringard. Attention donc au reste de votre tenue ! Si vous optez pour un ras-de-cou vraiment imposant, ne vous surchargez pas en bijoux, car il se suffit à lui seul, pas la peine d'en rajouter avec une énorme paire de boucle d'oreilles. Enfin, ce type de collier ne flatte pas vraiment les cous épais et à tendance au contraire à tasser davantage.

 
2 commentaires - Le ras-de-cou : faut-il encore oser ?
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]