Le shopping rend-t-il accro ?

Le shopping rend-t-il accro ?

Attention aux achats compulsifs !

A lire aussi

Justine Fiordelli

Déstressant et réjouissant, le shopping passionne et s'impose souvent comme une bonne façon de se changer les idées ! Mais peut-il rendre addict ? Il se pourrait bien que oui, dans notre cerveau du moins.

Face à des rayons remplis de robes sexy, pulls tout doux et autres accessoires à la pointe de la mode, il est rare de rester de marbre et de ne pas être tentée par au moins l'un de ces nombreux articles qui nous font de l'oeil. À ce moment-là, ce qui se passe dans le cerveau est imperceptible mais pourtant bel et bien réel. Les neurotransmetteurs s'emballent et poussent à l'acte d'achat ! En particulier la dopamine, créée dans la substance noire du système nerveux, à qui l'on doit cette sensation d'adrénaline et de satisfaction ressentie au moment où l'on sort la carte bleue de notre portefeuille, pour payer cette fameuse veste métallisée pour laquelle le coup de coeur a été fulgurant.

Le shopping : une sorte de drogue ?

Selon certaines études scientifiques menées par différents groupes de chercheurs, l'addiction au shopping serait possible, dans le cerveau, au même titre qu'une addiction à l'alcool ou au sport. Comment la déceler ? Quand l'envie d'acheter devient de plus en plus présente, que vous n'êtes jamais "rassasiée" de vos achats, allant même parfois jusqu'à dépenser de l'argent que nous ne possédez pas sur votre compte. On parle alors d'achat compulsif et ce comportement possède des risques. Mais comment expliquer une telle dérive ? Le site de Marie Claire pointe du doigt "le manque de récepteurs de dopamine". Le shopping est bénéfique à condition de ne pas en devenir accro.

Pour apprendre à gérer vos dépenses, la rédaction vous conseille d'établir un budget shopping mensuel à ne pas dépasser. Une bonne manière de vous fixer des buts, de ne pas vous laisser tenter par la moindre petite envie, et surtout de ne pas dépenser sans compter.

 
2 commentaires - Le shopping rend-t-il accro ?
  • avatar
    aida58 -

    ça n'est pas le shopping qui rend accro...............mais l'influence importante de la pub. constante sur les esprits faibles est efficace !!!!! et fait sortir ....................acquérir..............entraînant de nombreuses mises sous protections juridiques puisque les gestions de budget ne sont plus considérées par les acheteurs.......
    dans l'enseignement, des exercices pratiques sur le calcul des avoirs et des dépenses seraient utiles
    des curateurs gestionnaires sont dépassés ---) 55 cas à gérer..........
    et dans une société de plaisirs immédiats et de jeux identiques à la Rome Antique - psychologues ou autres sensés "aider" ne non armés, confrontés eux-mêmes.........plus de temps pour contacts humains entr'aide etc .............

  • avatar
    Stivelle -

    A condition de suivre le conseil judicieux de la rédaction, à savoir s'en tenir au budget préalablement fixé dans la mesure de ses moyens; c'est un antidépresseur très agréable. Plus sympa que de dépenser des fortunes chez un psychologue, et ce pour un résultat sinon meilleur du moins plus concret.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]