LVMH et Kering bannissent les mannequins trop maigres

LVMH et Kering bannissent les mannequins trop maigres

Défilé Louis Vuitton automne-hiver 2017/2018 à Paris, le 7 mars 2017.

A lire aussi

Hélène Garçon

Les géants de l'industrie de la mode, à la tête de Dior, Gucci, Saint Laurent ou encore Louis Vuitton, ont adopté une charte commune interdisant l'emploi de mannequins trop maigres et âgées de moins de 16 ans.

Le règne de la taille 32 sur les défilés touche à sa fin. C'est en tout cas ce qu'avance la "Charte sur les relations de travail et le bien-être des mannequins", publiée le mercredi 6 septembre 2017 et d'ores et déjà adoptée par les groupes LVMH et Kering. Ce texte, publié la veille du coup d'envoi de la Fashion Week new-yorkaise, proscrit ainsi l'emploi de jeunes femmes portant du 32 et prévoit qu'"aucun mannequin de moins de 16 ans ne sera recruté pour participer à des défilés ou à des séances photos représentant des adultes".

Ces mesures ont été prises suite à la publication en février dernier, lors de la dernière Fashion Week, d'une lettre ouverte signée par plus de soixante-dix mannequins qui y dénonçaient "des pratiques malsaines de contrôle de poids".

Un certificat médical pour être mannequin

"Nous voulions aller vite et frapper fort, pour que les choses bougent vraiment, et essayer d'inciter au maximum les autres acteurs de la profession à nous suivre", déclare ainsi François-Henri Pinault, le PDG de Kering dans un communiqué tandis qu'Antoine Arnault, fils du PDG de LVMH, Bernard Arnault, salue une charte qui "change vraiment la donne". Un arrêt voté en mai dernier, et applicable dès le 1er octobre 2017, instituait déjà l'obligation de délivrer un certificat médical pour exercer la profession de mannequin.

 
0 commentaire - LVMH et Kering bannissent les mannequins trop maigres
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]