Mode : quand l'espadrille devient un produit de luxe

Mode : quand l'espadrille devient un produit de luxe

Espadrilles

A lire aussi

Justine Fiordelli

Qui n'en a pas une paire dans son placard ? Les espadrilles sont les it-chaussures de l'été et habillent les pieds les plus branchés. Autrefois portées par les ouvriers, ces chaussures à la semelle en corde de chanvre tressée ont plus que jamais le vent en poupe et deviennent aujourd'hui un nouveau produit de luxe, que l'on porte au quotidien. Un changement que l'on aurait jamais pu croire possible en 1890, année de leur création.

Le succès est tel que la Fédération française de la chaussure estime que quatre millions de paires seront vendues en France en 2015, en croissance de 5% sur un an. Si l'espadrille fait-main commence à des prix très attractifs sur les marchés, elle prend aujourd'hui une nouvelle tournure et se voit totalement revisitée par les plus grands noms de la couture, jusqu'à être mise en avant dans les vitrines de luxe. Seul bémol ? Des prix élevés et parfois affolants (jusqu'à 690 euros pour le modèle Prada en python), mais qui n'empêchent tout de même pas la clientèle de luxe de les acheter : "Le prix n'est pas un problème car les consommateurs investissent dans un style, un statut, une affirmation de qui ils sont. Ils portent donc une marque qui montre qu'ils ont de l'argent", analyse Kevin Guildford, professeur en Design de la Chaussure à l'université de Montfort de Leicester (Royaume-Uni).

Ne pas proposer d'espadrilles pour cette saison serait presque un fashion faux-pas pour les maisons de luxe. Christian Louboutin, Dolce & Gabbana, Chanel, Louis Vuitton, Saint Laurent, Céline, Prada, Dior ou encore Ball Pagès (marque d'espadrilles au style bohème entièrement tissées à la main)... Toutes les plus grandes marques se mettent à créer leurs propres modèles d'espadrilles. Furieuse face aux prix indécents des espadrilles pratiqués par les maisons de luxe, Monique Marzat de l'entreprise Espasoule, l'un des six derniers fabricants encore en activité à Mauléon au Pays basque, capitale de l'espadrille, s'exclame : "Mais même si une espadrille est cousue main, cela ne justifie absolument pas les prix pratiqués par les grandes marques, ça me fait râler !".


Si les espadrilles sont en général produites en France et en Espagne, certains modèles se produisent d'ores et déjà en Asie, pays où le coût est le plus bas.

 
0 commentaire - Mode : quand l'espadrille devient un produit de luxe
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]