Pete Doherty s'engage avec Peta contre la fourrure !

Pete Doherty s'engage avec Peta contre la fourrure !

Pete Doherty sur la scène du festival londonien British Summer Time Festival, en juillet 2014, à Hyde Park.

A lire aussi

Justine Fiordelli

Après Jane Birkin, qui réclamait au mois de juillet dernier que son nom ne figure plus sur le sac en peau de crocodile Hermès baptisé Birkin Croco, dénonçant des "pratiques cruelles" lors de l'abattage des animaux, c'est aujourd'hui au tour de Pete Doherty d'entamer un long combat dans l'univers de la mode. Le chanteur du groupe The Libertines, qui avait collaboré avec la griffe The Kooples, a écrit aux dirigeants de la marque française de prêt-à-porter afin de leur demander de renoncer à l'usage de la fourrure, dans une lettre transmise mercredi 16 mars par l'association de défense des animaux PETA.

Ses propos sont clairs : le rockeur explique avoir été déconcerté par les vidéos tournées en caméra cachée par l'association PETA, dans les élevages à fourrure. Des images qui démontrent des conditions de vie inhumaines pour les animaux, et qu'il compte bien faire arrêter : "Plus rien ne me choque tellement, mais les révélations en vidéo de PETA tournées en caméra cachée dans des élevages à fourrure, m'ont bouleversé", écrit-il en s'adressant aux fondateurs de la marque parisienne. "Il est évident que la vie entière de ces animaux est faite de torture, entre les cages minuscules où ils sont enfermés et leur mort lente et douloureuse. Et tout ça pour la mode ? C'est du grand n'importe quoi", ajoute-t-il dans sa lettre. Jusque-là, il ne s'était en effet pas "penché" sur la question.

Une chose est sûre, le chanteur anglais a été bouleversé par toutes ces horreurs. Il poursuit : "Imaginez comme je suis tombé des nues quand PETA m'a appris que The Kooples, marque pour laquelle j'avais fièrement signé une collection, fait partie des dernières enseignes qui tirent encore profit de la torture des animaux". Bien décidé à faire bouger les choses il demande à la marque de montrer qu'elle ne se fiche pas "des animaux qui souffrent en étendant votre décision de bannir la fourrure d'angora à la fourrure de tous les animaux".

Pour le moment, la marque The Kooples n'a pas encore souhaité réagir.

 
0 commentaire - Pete Doherty s'engage avec Peta contre la fourrure !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]