Pierre Bergé se confie sur Yves Saint Laurent

Chargement en cours
 Yves Saint Laurent et Pierre Bergé à Paris, le 21 janvier 1998.

Yves Saint Laurent et Pierre Bergé à Paris, le 21 janvier 1998.

1/2
© Getty Images, William STEVENS
A lire aussi

Hélène Demarly

Il fut à la fois le mentor, le confident, l'ami et l'amour du célèbre couturier pendant près de 40 ans. Pierre Bergé, qui continue de perpétuer la mémoire d'Yves Saint Laurent, s'est confié dans les colonnes du magazine Grazia (édition du 8 au 14 juillet 2016) sur ses années avec lui.

Sa rencontre avec le couturier

"Quand je rencontre Yves en 1958, le coup de foudre est total et réciproque. Je suis prêt à tout pour lui", explique l'homme d'affaire et mécène. "Yves travaillait chez Dior depuis 1954 comme assistant et, au fil du temps, sa participation au sein des collections était devenue de plus en plus importante. Après la mort de Dior, c'est Jacques Rouët, son directeur financier, qui nomme Yves à la direction artistique de la haute couture en novembre 1957".Pour Pierre Bergé, Saint Laurent est alors celui qui permet à la mode de devenir moderne : "Il débarrasse les robes de tout un fatras de jupons et autres dessous rigides qui en faisait des carcans. Enfin on peut bouger et s'asseoir !".

Le succès de la maison Saint Laurent

Mais tout change quand la guerre est déclaré à l'Algérie, pays natal d'Yves Saint Laurent. Appelé à se battre pour la France, le couturier ne peut s'y résigner et tombe "dans une dépression violente et est hospitalisé au Val-de-Grâce", finissant par se faire licencier de chez Dior. Un tournant dans sa vie qui lui permettra de monter sa propre maison de couture, dont Pierre Bergé devient le directeur financier. Mais le succès viendra plus tard : "Créée en 1962, la maison Saint Laurent a cessé d'être financièrement dans le rouge en 1977", explique ce dernier.

Sa relation avec Yves Saint Laurent

Sur le couple qu'il formait avec Yves Saint Laurent, Pierre Bergé confie : "On (l')a beaucoup mythifié : d'un côté, le financier sadique, de l'autre, le créateur fou. C'était beaucoup plus sophistiqué que ça, à tout point de vue. Le seul talent que je me reconnaisse, c'est de m'être toujours effacé devant le génie. Saint Laurent était un génie".

 
78 commentaires - Pierre Bergé se confie sur Yves Saint Laurent
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]