Pourquoi les clients de New Balance brûlent-ils leurs baskets ?

Pourquoi les clients de New Balance brûlent-ils leurs baskets ?

New Balance face à une polémique.

A lire aussi

Justine Fiordelli

Si les baskets New Balance ont tendance à se retrouver aux pieds de toutes les modeuses, la marque américaine fondée à Boston en 1906 est au coeur d'un terrible bad buzz ! En cause ? Un commentaire soutenant à demi-mot le président américain Donald Trump, tout juste élu.

La goutte d'eau qui a fait déborder le vase

Phénomène plutôt inquiétant sur les réseaux sociaux : de nombreux internautes se sont mis à poster de nombreux clichés et vidéos où ils brûlent leurs New Balance ou s'en débarrassent amèrement dans une poubelle. À première vue cela peut paraître un peu radical, mais tout s'explique ! Les propriétaires des célèbres chaussures de sport souhaitent faire entendre leur mécontentement. La raison ? Une phrase prononcée par le vice-président de New Balance à l'occasion d'une interview donnée au Wall Street Journal au lendemain de l'élection de Donald Trump aux États-Unis. Sortie de son contexte, elle a fait l'effet d'une bombe, en laissant croire sur la toile à une manifestation de soutien au successeur de Barack Obama : "L'administration Obama ne nous a pas écoutés et sincèrement nous avons le sentiment qu'avec le président Trump les choses vont aller dans le bon sens."

Un malentendu ?

Ce maladroit commentaire, qui a fait le tour des réseaux sociaux, a rapidement été posté sur Twitter par la journaliste qui a interviewé le vice-président de la marque, Sara Germano. Mais ce dans un tout autre contexte, qui a créé la polémique et une vague de commentaires des plus néfastes à l'image de : "Du danger de faire de la politique. New Balance soutient Trump puis est très embarrassé par le soutien en retour des suprémacistes blancs", "J'ai porté des New Balance, à 160 dollars la paire, pendant 10 ans. S'ils soutiennent Trump, j'ai acheté ma dernière paire"... Dernier événement en date ? La publication d'un blogueur néonazi qui qualifie les modèles New Balance de "officielles des Blancs" et évoque la "marque officielle de la révolution Trump".

Face à de telles remarques, New Balance, qui pointait en réalité du doigt le traité transpacifique de Barack Obama visant à favoriser les échanges commerciaux dans le Pacifique, a tenu à apporter quelques explications. Dans un communiqué, il est dit que : "New Balance ne tolère pas le sectarisme sous quelque forme que ce soit. L'un de nos dirigeants a récemment été interrogé sur une politique commerciale, son commentaire a été sorti du contexte. (...) New Balance est une entreprise dont la culture croit et promeut les valeurs d'humanité, d'intégrité, de communauté et de respect mutuel partout dans le monde. Nous avons et continuerons à fabriquer aux États-Unis."

Un message qui n'a pas l'air d'être très bien passé, puisque les vidéos des gens brûlant leurs New Balance continuent de déferler. L'appel au boycott de la marque se calmera-t-il dans les prochains jours ? Pas sûr.

 
0 commentaire - Pourquoi les clients de New Balance brûlent-ils leurs baskets ?
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]