Rihanna dans le viseur de la PETA

Rihanna dans le viseur de la PETA

Rihanna au défilé Dior Croisière 2018 à Calabasas, en Californie, le 11 mai 2017.

A lire aussi

Hélène Demarly

Au défilé Dior Croisière il y a quelques jours, la chanteuse de la Barbade est apparue en manteau de fourrure. Une tenue qui n'est pas du goût de la PETA, l'association qui oeuvre pour une éthique dans le traitement des animaux. Elle n'a d'ailleurs pas manqué de lui faire savoir.

Rihanna aime la fourrure, comme elle l'a une fois de plus montré lors du dernier défilé Dior Croisière en Californie, le 11 mai 2017. Résultat, elle s'est de nouveau fait réprimander par la PETA. C'est Andrew Bernstein, le chargé de communication de l'association, qui a pris les devants en envoyant un message à Riri. Motif ? Il lui demande de retirer ses fourrures pour choisir à la place "un style qui tue mais qui ne tue personne en réalité", et lui explique également que ses fans ont été "déçus" de la voir habillée ainsi. Il lui a même offert une fausse fourrure pour l'inciter à arrêter d'en porter des vraies, évoquant "d'immenses douleurs et souffrances causées aux animaux".

Donner ses fourrures aux réfugiés et sans-abri

La PETA lui a également réclamé "de bien vouloir songer à (lui) donner (ses) fourrures".

"Elles seront bien utilisées. Par le passé, nous en avons envoyé à des réfugiés syriens et à des sans-abri", a notamment écrit Andrew Bernstein. Rihanna n'a pour le moment pas encore réagi. Mais ce n'est pas la première fois que la chanteuse se fait attaquer pour son port de fourrure par la PETA ou par d'autres activistes défenseurs des animaux. Cela lui était notamment déjà arrivé devant des caméras, en 2010 et 2015.

 
5 commentaires - Rihanna dans le viseur de la PETA
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]