Sonia Rykiel : retour sur la légende de la "Reine du tricot"

Chargement en cours
 Sonia Rykiel assiste à l\

Sonia Rykiel assiste à l'avant-première de "Generation 68" au Théâtre l'Arlequin, le 3 avril 2008.

1/2
© Abaca, Guignebourg Denis
A lire aussi

Justine Fiordelli

La planète mode est en deuil ! Et pour cause, une grande figure vient de s'éteindre. La couturière parisienne Sonia Rykiel est décédée à l'âge de 86 ans, comme l'a annoncé à l'AFP sa famille ce jeudi 25 août 2016. Elle souffrait de la maladie de Parkinson. Retour sur son parcours et les grandes étapes de sa carrière.

Des débuts très remarqués qui ont sonné comme une évidence

Née à Neuilly-sur-Seine le 25 mai 1930, Sonia Rykiel se dirige rapidement vers la mode, sans même l'avoir étudiée. Surnommée "la Reine du tricot" (c'est elle qui ouvre la voie au total look maille) elle fonde la maison de couture qui porte aujourd'hui encore nom en mai 1968 : Sonia Rykiel. Commence alors pour elle une longue et belle carrière faite de rencontres et de multiples collaborations. "Je suis une imposture de la mode. Je n'ai jamais étudié la couture, je ne sais pas tricoter et malgré ça, je suis devenue la reine du tricot, si ça ce n'est pas une imposture", disait-elle, fièrement. La consécration, elle la connaîtra en 1963, lorsque Françoise Hardy porte l'un des pulls rayés qu'elle a créé en couverture du féminin Elle. Quelques années plus tard seulement, en 1968, elle ouvre sa première boutique dans la chicissime rue de Grenelle dans le VIIe arrondissement parisien où elle prend ses quartiers. Le début d'une longue ascension.

Un style unique qui a ouvert la voie à la libération de la femme

La mode féminine doit beaucoup à Sonia Rykiel. La couturière est notamment à l'origine de la "démode", un concept qu'elle inaugure dans les années 1970. L'idée ? Porter le vêtement pour son propre corps, et non en fonction des diktats de la mode : "Le pantalon c'est la possibilité de l'égalité entre les femmes qui ont de belles jambes et celles qui n'en ont pas", dira-t-elle. À l'époque, la révolution est en marche dans ce contexte de libération de la femme qu'elle accompagne avec passion et amour. S'habiller pour soi, sans tenir compte de sa morphologie devient alors possible. Mais Sonia Rykiel a également été l'initiatrice du look 100% maille, tantôt à rayures ou tantôt de la couleur noire à laquelle elle voue un culte particulier.

2008 : une date clée

Si l'année 2008 la voit récompensée par la Légion d'honneur, le Musée des Arts Décoratifs lui accorde également une exposition rétrospective pour les 40 ans de sa maison de couture. Paris vibre aux couleurs de la styliste qui ne manquera pas en, 2012, de s'associer à H&M en créant une collection exclusive, qui se voit rapidement affichée solt out.

 
2 commentaires - Sonia Rykiel : retour sur la légende de la "Reine du tricot"
  • nausee62 -

    En usage chez elle à une certaine époque, des ateliers clandestins: coûts bas et prix élevés bonne devise pour amasser les devises, mais comme la presse people ne la déteste pas celle ci n'est qu'élogieuse!

  • Bully1 -

    Elle était très impressionnante .... Physiquement j' entends !


    cqfod

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]