Une marque de lingerie refuse la mention "plus size"

Une marque de lingerie refuse la mention "plus size"

Mannequin plus size

A lire aussi

Justine Fiordelli

Si le terme "plus size" fait dorénavant pleinement partie du vocabulaire de la mode pour désigner les collections grandes tailles, la marque de lingerie Cosabella vient de se lancer dans un combat à l'encontre de ce terme qui est parfois mal utilisé et peut porter à confusion. La griffe propose en effet de remplacer "plus size", par le mot "extended size" (qui signifie étendu). Un changement de taille qui permettrait de changer la donne et de permettre l'emploi d'une notion plus neutre pour désigner les femmes aux formes généreuses.

La directrice de la communication de Cosabella, a expliqué au site de l'émission américaine Today : "Lorsque nous cherchions un nom en pensant à la collection, 'étendu' nous a paru un peu plus naturel". L'idée est donc ici de proposer une nouvelle gamme de sous-vêtements, avec des bonnets allant du 85D au 100F, voire même au bonnet G pour certains modèles. De quoi permettre à toutes les poitrines de trouver le soutien-gorge idéal alliant maintien et sensualité. Pour le CEO de Cosabella, "le plus important est de réaliser que peu importe où vous êtes, ce que vous faites, où que la vie vous emmène, vous pouvez toujours être belle".

À noter que les mannequins plus size les plus connues sont sans aucun doute Candice Huffine, qui en plus d'avoir posé pour le calendrier Pirelli 2015 a également été choisie en tant qu'égérie pour la collection de maillots de bain été 2015 Violeta By Mango, mais aussi le top Ahsley Graham qui a récemment fait parler d'elle en participant calendrier vidéo de l'avent pour le magazine britannique Love, exhibant fièrement ses formes en sous-vêtements. La mode est souvent pointée du doigt pour la maigreur parfois extrême de certains mannequins repérés sur les podiums, mais cela ne devrait plus être le cas. Une réforme vient en effet d'être adoptée par les députés français, jeudi 17 décembre 2015. Le but ? Lutter contre la maigreur excessive des mannequins, en rendant obligatoire un certificat médical et la mention "photo retouchée" le cas échéant.

 
0 commentaire - Une marque de lingerie refuse la mention "plus size"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]