Régime : ces stars qui sont végétariennes

  • info
  • photos
De nos jours, les régimes alimentaires se font de plus en plus nombreux. Crudivore, sans gluten ou encore sans lactose, beaucoup de stars se disent également végétariennes. Que ce soit une démarche en faveur de la protection des animaux ou une simple façon de manger plus saine, découvrez quelles stars ont tiré un trait définitif sur la viande.
Chargement en cours

Star de la saga Star Wars et du long-métrage Black Swan, Natalie Portman est végétarienne depuis qu'elle est enfant. Dans les pages de Hello, elle explique: "Je suis végétarienne depuis l'âge de neuf ans. Pour le moment, nous vivons à Los Angeles près d'un quartier thaï, donc nous avons accès à de la bonne nourriture vegan. Quant à Paris, je pense que les gens là-bas commencent à s'intéresser aux végétariens, donc si l'on sait où chercher, on peut trouver ce que l'on veut". Elle soutient publiquement l'association PETA et a même été l'égérie d'une campagne, où elle prend la pose dans un urinoir et dont le slogan est "Plutôt prendre une douche d'urine que porter de la fourrure".

1/10
Roxane Centola
 
40 commentaires - Régime : ces stars qui sont végétariennes
  • Quantique -

    L'homme est naturellement omnivore, tout changement à ce statut est donc un déséquilibre source de problèmes à un moment ou à un autre.
    Allez y, défoulez vous... c'est la réalité, rien de plus et surtout rien de moins

    UniteCarbone -

    enfin quelqu'un de sensé.

    MonsieurToulemonde -

    Ce n'est pas parce que vous affirmez que l'humain est omnivore qu'il l'est.
    Comme déjà dit, Linné, Cuvier, Darwin... ont prouvé par anatomie comparée que l'humain était frugivore comme les autres grands singes.
    Mais allez-y, justifier par le mensonge l'éternel tréblinka.

    WonderB -

    Si manger du fromage était si mauvais pour la santé on serait déjà tous morts en France... Ce n'est pas parce qu'on est une star (!) qu'on sait tout sur tout... En l'occurrence c'est une crétinerie absolue... quant à la supériorité du régime végétarien sur le régime omnivore c'est également une opinion plus qu'un fait avéré... Il n'y a qu'à aller en Inde pour le constater... Ça fait 35 ans que j'y vais et je peux affirmer que même si j'adore manger végétarien là bas je ne conseillerais à personne de le devenir et c'est mon opinion pas plus valable que celle des stars... A chacun son truc. Mais le problème chez les végétariens et encore plus chez les vegan, c'est qu'ils ne peuvent s'empêcher de faire du prosélytisme... C'est juste insupportable...

  • UniteCarbone -

    Aucune discrimination pour moi,seul le fait de tuer pour le seul plaisir ou par vénalité (purement humain)reste un acte odieux .

    MonsieurToulemonde -

    tuer un être sentient pour le plaisir du goût c'est ce que vous appelez par abus de langage de la vénalité.
    Vous vous voilez la face pour justifier la souffrance.
    Mais parlons uniquement de ressenti puisque vous y tenez. Un enfant n'a aucun mal à planter une graine, à s'occuper de son petit coin de potager, à cueillir le radis et à le manger. En revanche, fais lui élever son lapin, s'en occuper puis le tuer, le vider pour le manger... Un humain a un chien ou un chat pour lui tenir compagnie mais pas une carotte de compagnie. Et suis-je vénal si j'élève des humains dans le respect, en bio puis que je les tuent (avec respect, quel bel oxymore) mais uniquement pour me nourrir.

  • UniteCarbone -

    Pour info, il n'existe que 2 types de vie sur cette planète _les organiques et les minéraux (voir encyclopédie:type de vie).Les végétaux sont des organiques comme nous. ils sont sensible à la température,la lumière et même le son;dispose de moyen de communication entre eux (chimique) voir les étude réalisé sur le sujet et une mémoire génétique bien supérieur à la notre. Certainement conscient de leur environnement (ils s'y acclimatent) .quant à la douleur : qui sait ,,,Les minéraux sont des vie très différentes mais restent néanmoins des vie. Il n'y a pas que les yeux pour voir ...

    MonsieurToulemonde -

    Ok, un mystique. Désolé mais les fantômes, les esprits et l'âme des cailloux existent autant que le père noël. Revoyez la définition de la vie. Votre naturalisme spiritueux plus que spirituel est une excuse pour ne rien faire puisque tout est sacré. Pas de veganisme puisque les végétaux et les cailloux souffrent eux aussi. Big respect pour le Mac Do et le coca, c'est tout autant sacré. Le pétrochimique et le roundup sont minéraux donc ils souffrent.
    Je connais des pragmatiques qui croient à la volonté de vivre des végétaux. Et bien ils sont devenu fruitariens. Au moins, ils sont cohérents et agissent au lieu de ne rien faire. Si tout souffre, alors ne manger que des fruits (sans les graines évidemment, prolife l'exige) est la solution puisque la plante les produits pour ça afin, de disséminer la vie. Mais encore une fois, ne rien faire est tellement plus facile quand on a des excuses non fondées et surtout invérifiables par les outils dont nous disposons et qui relèvent d'une croyance moyenâgeuse tout en se donnant une façade progressiste sous des termes comme wicca, naturien, naturaliste, front de libération de gaïa ou je ne sais quelle supercherie.
    Quant à votre exposé sur les végétaux, ok ils sont sensibles à la lumière and co (c'est ce que j'ai appelé tropisme) mais la capacité à souffrir est ce qui fait la critère pertinent de discrimination.

    Lamarck -

    N'oublions qu'une tapée de biologistes se tatent pour savoir s'il ne faudrait pas créer un règne pour les champignons. Les minéraux ne répondent pas à la définition de la vie donnée par les biologistes (ça remonte à loin, mais il y a 4 ou 5 critères, dont la capacité à se reproduire, la croissance, pour le reste, j'ai la mémoire qui flanche).

    MonsieurToulemonde -

    lamarck, ça fait au moins depuis mes débuts de fac de bio (c'est à dire il y a 15 ans) que les champignons sont un règne à part (fungi) dans la cladistique officielle (qui change perpétuellement). Il y a 6 règnes : plantae, animalia, fungi, protista, archaea, bacteria. Et les minéraux ne sont pas vivant, pas plus que les virus, les prions ou les programmes informatiques (pour l'instant).

    Quantique -

    Le virus est intéressant car il n'est pas considéré comme une forme de vie mais une fois intégré dans un organisme, ses mécanismes sont loin d'être ceux d'un minéral. Alors, réaction chimique complexe? Peut être mais, en ce cas, la vie peut parfaitement être interprétée de la même manière (c'est d'ailleurs mon avis profond).
    La définition d'un terme à un instant T n'est que le niveau de connaissances à cet instant T, pas une réalité immuable et irréfragable inscrite dans un bouquin par un expert du moment.
    Par contre, unitécarbone, quel est alors le point de vue selon vous qui permet de déterminer le vivant du non vivant : suivant les éléments du tableau périodique, leurs interactions ?
    En fait, on ne sait pas déterminer exactement ce qu'est la vie d'où ce flou interprétatif.
    Ne soyons pas trop déçus car on ne sait toujours pas ce qu'est l'énergie par exemple (l'excitation d'une particule ne fait que décaler la question, elle n'y répond pas)

  • diggerdigger -

    Stars végétariennes:
    1) je ne vois aucune star : une star, par définition, brille,
    2) votre sujet est débile et on s'en tape complètement.

    ARRETEZ DE NE RACONTER QUE DES CONNERIES.
    MERCI

    Lamarck -

    Vous vous en tapez. Inculte et fier de l'être.

  • UniteCarbone -

    La vie végétale mérite autant de respect que la vie animale (nous sommes coussin organique par le "carbone").Tuer une salade ou un lapin pour se nourrir reste une nécessité de survie.Pourquoi les végétaux seraient ils une "sous race" ?Toutes vie mérite le respect,même les jolies pierres qui ornent les bagues de ces dames ne sont en réalité que des cadavres de vie minéral ......

    MonsieurToulemonde -

    N'importe quoi. Un cadavre minéral. Pour qu'il y ait cadavre, il faut qu'il y ait vie. Or un caillou ne se reproduit pas, ne meurt pas, n'évolue pas, ne vie pas.
    Quant au respect végétal il doit être d'un autre ordre que le respect animal. L'égalité de considération doit se faire sur la base de la capacité à souffrir. Or, ce qui fait la capacité à souffrir c'est le système nerveux et les centres nerveux pouvant analyser la douleur. Or les végétaux n'ont ni système nerveux, ni centre nerveux. Ils ne souffrent pas donc je peux les manger sans qu'il y ait souffrance. D'ailleurs la souffrance n'est utile que pour un être capable de mobilité (et pas simple tropisme) car s'il y a douleur, je fuis. La douleur n'est utile que si les cellules ne sont pas totipotente or les végétaux ont des cellules totipotentes.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]