Accusé d'être "promonarchiste", Stéphane Bern répond à ses détracteurs

Accusé d'être "promonarchiste", Stéphane Bern répond à ses détracteurs

Stéphane Bern assiste au dîner de gala des Stéthos d'Or a l'hôtel George V à Paris, le 13 mars 2017.

A lire aussi

Fabien Gallet

Le nouveau "Monsieur patrimoine" de l'Élysée n'apprécie pas les propos de certains qui l'accusent de faire la promotion de la monarchie avec ses émissions.

Le 15 octobre 2017, dans un article paru dans Libération, Daniel Schneidermann comparait Stéphane Bern à un "promonarchiste", qui, avec ses émissions "raconte une histoire à l'écart de l'Histoire". Le journaliste épinglait également Lorànt Deutsch, "antirévolutionnaire". Des accusations auxquelles les principaux intéressés ont réagi sur le plateau de l'émission C à Vous sur France 5, ce mardi 17 octobre.

"J'ai un délit de faciès"

"Je mets au défi quiconque de regarder 'Hexagone' à la télévision, de regarder 'Secrets d'his­toire' sur France 2 et d'y trouver la moindre référence, la plus petite allusion à quelque idéologie que ce soit", a ainsi assuré l'animateur de France 2 avant d'ajouter : "Ou même à quelque tendresse que j'ai pu avoir, ou que je peux avoir, pour les monarchies." Et Stéphane Bern de poursuivre : "Je pense qu'on (lui et Lorànt Deutsch, ndlr) fait un travail sérieux avec les historiens. Sur le plan professionnel, je ne pense pas que M. Schnei­der­mann ni aucun autre ne peut regarder la télévision tranquillement sur le service public en se disant 'Ah ! Secrets d'his­toire, c'est monarchiste !'"

"Ce qui me pose problème, c'est que j'ai un délit de faciès", a-t-il finalement regretté, touché par ces accusations, avant de conclure : "C'est à dire qu'ils me voient à la télé, et ils pensent : 'Ce type est monarchiste, donc c'est la droitisation de la télé'. Ça, c'est plus gênant."

 
12 commentaires - Accusé d'être "promonarchiste", Stéphane Bern répond à ses détracteurs
  • avatar
    GMT31 -

    Si tous les animateurs, commentateurs divers et (a)variés parfois, un certain nombre de journalistes avaient le quart de la qualité de Bern et Deutsh, un bon nombre d'émissions de télé seraient nettement plus intéressantes, et attireraient un public encore plus large, car je crois savoir que ces 2 personnes font de belles audiences, malgré les critiques souvent minables dont ils font l'objet, ce qui à le désavantage de vexer les jaloux bobo de la pensée unique.

  • avatar
    francjeu -

    Quelle honte à avoir si l'on est pro-monarchie ou anti-révolution? Aucune, cela fait partie de la liberté de pensée et d'expression!
    Vaut-il mieux un président qualifié de tonton ou de dieu ? J'en doute.
    Quant aux têtes au bout des piques des révolutionnaires, ou la guillotine, je pense qu'il n'y a pas de quoi en être fier!
    Daniel Schneidermann est simplement un mouton de la bien-pensance!

  • avatar
    objecteur86 -

    Moi, qu'il soit homo et monarchiste je m'en balance, je trouve son travail intéressant et donc je regarde et me régale.

  • avatar
    rural45 -

    Les jaloux sortent du bois.....les nations qui ont encore un roi ou une reine ne sont pas véritablement à plaindre.

  • avatar
    cayenne -

    STEPHANE A LE DROIT D'ETRE MONARCHISTE
    BEAUCOUP D'ENTRE NOUS LE SONT ET N'EN N'ONT PAS HONTE.
    VIVE LE ROI.
    DE TOUTES LES EMISSIONS, CELLES QU'IL PRESENTE SONT LES PLUS
    INTERESSANTES.
    NE CHANGEZ PAS STEPHANE LA VRAI FRANCE VOUS APPRECIE.

    avatar
    Pfjtm -

    quel roi???

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]