Accusée d'avoir été escort-girl, Melania Trump riposte

Chargement en cours
 Donald Trump et sa femme Melania Trump lors du 1er jour de la convention républicaine à Cleveland, le 18 juillet 2016.

Donald Trump et sa femme Melania Trump lors du 1er jour de la convention républicaine à Cleveland, le 18 juillet 2016.

1/2
© Abaca, Kevin Dietsch
A lire aussi

Fabien Gallet

Nouveau coup dur pour Donald Trump. Sa femme, Melania, doit faire face à une rumeur portée par le Daily Mail qui révèle son prétendu passé d'escort-girl. Face à de telles accusations, cette dernière a décidé d'engager des poursuites pour diffamation contre le journal.

À moins de trois mois de l'élection présidentielle américaine, le 8 novembre prochain, les quatre candidats en lice pour s'asseoir sur le fauteuil du Bureau ovale tiennent à préserver leur image médiatique. Malheureusement, alors que le vote fatidique approche à grand pas, de plus en plus de polémiques viennent perturber la campagne, notamment chez les deux favoris, Hillary Clinton et Donald Trump. Ce dernier doit pour sa part faire face à une nouvelle rumeur selon laquelle sa femme, Melania, aurait été "escort-girl".

Effectivement, celle qui partage la vie du candidat républicain depuis 2005 n'a pas toujours vécue aux Etats-Unis. Née en Yougoslavie en 1970, son passé reste relativement obscur. Alors, lorsque le magazine slovène Suzy a révélé qu'elle avait été "escort girl dans les années 1990", d'autres médias ont sauté sur l'occasion et repris l'information à l'image du Daily Mail Online. Une révélation qui n'a forcément réjouit Melania Trump, qui n'a pas attendu la réaction de son milliardaire de mari pour monter au créneau en décidant, jeudi 1er septembre 2016, d'attaquer en justice le quotidien britannique ainsi qu'un blogueur américain.

150 millions de dollars de dommages et intérêts

L'ancienne mannequin a donc porté plainte, comme l'a confirmé son avocat Charles Tarpley à l'Agence France-Presse. "Melania Trump a engagé des poursuites ce jeudi dans le comté de Montgomery dans le Maryland à l'encontre de Mail Media, qui publie le Daily Mail Online, et contre le blogueur G. Tarpley, auteur d'un blog dans le comté de Montgomery dans le Maryland", a-t-il expliqué avant d'ajouter : "Ces prévenus ont fait plusieurs déclarations concernant Mme Trump qui sont fausses à 100% et causent un tort énorme à sa réputation personnelle et professionnelle." Évidemment, de telles accusations pourraient surtout nuire à la campagne de son mari.

Pour marquer le coup Melania Trump, a demandé, en guise de compensations, la modique somme de "150 millions de dollars", a précisé Charles Harder. Suite à cette annonce, le Daily Mail Online a fait savoir dans un communiqué que l'article paru le 20 août dernier serait supprimé et a confié que ce dernier "n'avait pas pour objectif de suggérer ou de dire que les allégations étaient vraies", mais de "montrer que ces allégations pouvaient avoir un impact sur l'élection présidentielle américaine".

 
12 commentaires - Accusée d'avoir été escort-girl, Melania Trump riposte
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]